| Actualité / journal SEV, Frauen

Sur les traces de ...

Nina Grimm, assistante clientèle

Nina Grimm est ouverte d’esprit, jeune et engagée; elle veut participer aux discussions. Ce sont les conditions idéales pour sa nouvelle fonction au SEV: depuis la fin 2020, l’assistante clientèle des CFF représente les intérêts de la Commission de jeunesse au comité SEV.

Blessée à une main, Nina Grimm était pour une fois chez elle au lieu d’être à bord d’un train.

Je « rencontre » Nina Grimm devant mon ordinateur car nous nous entretenons via Zoom. En effet, Nina en est à sa deuxième semaine de congé maladie. Une tendinite persistante dans sa main droite l’a contrainte à subir une opération de manière imprévue. Mais lorsque ce journal paraîtra, Nina sera de nouveau à son poste habituel d’assistante clientèle.

Nina Grimm a toujours voulu travailler dans l’hôtellerie ou les voyages. Mais comme elle n’a pas trouvé de place d’apprentissage dans ces domaines, elle finit par faire une formation commerciale. De 2015 à 2018, elle effectue ainsi son apprentissage à l’école professionnelle de Berne. Après de nombreuses postulations et presque autant de réponses négatives, Nina reçoit une réponse positive des CFF pour une formation complémentaire de huit mois en tant qu’assistante clientèle. Cette formation accélérée est réservée aux personnes venant de l’extérieur. En mai 2019 sa formation est terminée et Nina devient assistante clientèle diplômée des CFF. Aujourd’hui, elle exerce cette profession depuis presque deux ans, et elle lui plaît toujours beaucoup : « Les journées ne se ressemblent pas, même si je me retrouve presque toujours plus ou moins dans les mêmes trains lorsque j’effectue le tour du matin, et je connais entre-temps les habitués, raconte Nina. Les gens ne sont pas toujours lunés la même chose, parfois ils sont de bonne humeur, parfois moins, et c’est cela qui rend le travail intéressant. » Notre jeune collègue de 22 ans apprécie aussi de pouvoir traverser toute la Suisse en une journée dans le cadre de son travail. Elle trouve toujours le temps de regarder par la fenêtre pour admirer la campagne. « J’aime aussi la collaboration sur les trains et dans les dépôts – j’ai un bon contact avec mes collègues et c’est important ! », ajoute Nina.

Besoin d’évoluer

Avec sa formation complémentaire raccourcie, il n’est pas possible pour Nina d’assumer plus de responsabilités, par exemple en tant que cheffe de train. Cela la dérange à un moment donné car le travail est un peu trop monotone. Notre assistante clientèle engagée n’hésite pas une seconde et en parle à son supérieur hiérarchique et en juin 2020, elle reçoit la responsabilité d’une apprenante. « Nous nous sommes très bien entendues et pour moi c’était un défi d’accompagner cette apprenante dans sa formation », me confie Nina. Son supérieur reconnaît qu’elle a du potentiel et la motive à suivre le module d’approfondissement. « Après ce cours intensif de deux mois je me suis retrouvée au même niveau que mes collègues qui ont suivi la filière normale. Soudain mes tours de service ont été plus variés et les possibilités de développement se sont multipliées d’un seul coup. »

Durant sa formation aux CFF, Nina adhère au SEV : « Tout d’abord je n’ai pas vraiment prêté attention au syndicat et je ne me rendais pas compte de tout ce que le SEV faisait pour le personnel. » Mais aujourd’hui elle connaît les prestations du SEV et les apprécie. Car pour elle il est très important d’avoir de bonnes conditions d’engagement et un employeur progressiste. « Les collaboratrices et collaborateurs du SEV sont toujours au courant de tout ce qui concerne notre situation et nos droits en tant qu’employés des transports publics. Je me sens en de bonnes mains », affirme Nina.

Depuis l’été 2019 elle fait aussi partie de la Commission de jeunesse du SEV et s’y engage activement. Elle a été recrutée par sa collègue Yasmin Furrer qui l’a invitée une fois à participer à une activité de la Jeunesse. Et lorsqu’à la dernière retraite des jeunes on a cherché à repourvoir le poste de la Jeunesse au comité SEV, voilà soudain que Nina se propose pour reprendre cette fonction ! Ainsi, depuis fin 2020, elle représente les intérêts de la Jeunesse au comité SEV. « Pour moi il est très important que les jeunes aussi se fassent entendre et qu’on écoute leurs idées car ils amènent bien souvent un autre point de vue dans les discussions », souligne Nina.

Sur le plan privé, la jeune femme mène une vie peu conventionnelle. Durant son temps libre, elle aime aller aux concerts de hard rock. Mais pas actuellement, on sait pourquoi... « Cela me manque beaucoup de ne pas pouvoir aller aux concerts, tout comme de ne pas pouvoir voyager, qui est l’une de mes autres passions », explique Nina. Un autre de ses hobbies, et celui-là elle peut le réaliser en ce moment, c’est la photographie. « Dernièrement on m’a demandé pour la première fois d’être la photographe d’un mariage », dit-elle avec joie. Nina vit avec ses amis à quatre pattes (des geckos) et à huit pattes (des araignées) à Ostermundigen près de Berne.

Chantal Fischer
Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire