| Actualité / journal SEV

Les négos sont lancées

Après deux séances de négociations sereines, les choses sérieuses, salaires, temps de travail et vacances, vont commencer le 28 novembre.

Depuis 2010, la CCT des Transports publics Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV) est reconduite tacitement d’année en année. Syndicat et direction sont d’accord que cette CCT nécessite un toilettage. Une première rencontre a eu lieu le 21 mai entre partenaires sociaux dans le but de fixer le calendrier et le cadre de négociations de la CCT. Cinq séances de négociations ont été programmées jusqu’en mars 2020.

La délégation syndicale a organisé deux séances en septembre pour élaborer son cahier de revendications qu’elle a présenté aux membres lors d’une assemblée CCT le 24 septembre qui l’a accepté.

Le 10 octobre, la délégation SEV, composée de son président, de quatre délégués et des secrétaires syndicaux Patricia Alcaraz et Christian Fankhauser, a rencontré la direction. Le SEV a présenté son cahier de revendications validé lors de l’assemblée. Les axes forts sont une revalorisation des salaires, une revalorisation des indemnités et une harmonisation du temps de travail.

Le 31 octobre, une deuxième séance de négociations a eu lieu. Lors de celle-ci, la délégation du SEV et la direction ont traité les premiers articles de la CCT. L’objectif étant de simplifier la lecture du texte. «Le climat des discussions du jour était serein et détendu», selon Patricia Alcaraz.

Les éléments importants tels que salaire, temps de travail et vacances seront traités ultérieurement dans les trois prochaines séances. La prochaine rencontre avec la direction est prévue pour le 28 novembre. «Nous tiendrons régulièrement au courant notre base de l’avancée des négociations, notamment au travers du SEV-Info», précise Alcaraz.

Yves Sancey

Ecrire un commentaire