| Actualité / journal SEV

Caisse de pensions CFF: les élections au Conseil de fondation vont être refaites

Le Conseil de fondation accepte le recours du SEV

Le SEV a fait recours contre les élections, parce que les candidats de la liste 3 «Pro-position pour une CP avec une équité générationnelle» ont utilisé des canaux d’information internes qui ne sont pas autorisés. Le Conseil de fondation a accepté notre recours. De nouvelles élections auront lieu.

Les élections ont abouti sur un résultat très serré. Les moyens utilisés par la liste 3 ont donc influé le résultat. Cet élément, la qualité du recours et le travail de persuasion des représentants du SEV au Conseil de fondation ont fait pencher la balance et permis au Conseil de fondation de partager et soutenir la position du SEV.

Des élections exclusivement électroniques n'incitent pas à participer au vote

Le fait de devoir procéder à des élections électroniques et la prétendue exception pour 500 personnes ont constitué des facteurs critiques du point de vue du SEV. Il s'est avéré entre-temps que ces personnes ont reçu par lettre seulement les informations d'accès au vote mais qu'elles ont dû voter quand même de manière électronique. Le règlement électoral du Conseil de fondation prévoit « aussi » la possibilité de voter par voie électronique. Cette obligation désavantage les groupes professionnels qui ont moins « d'affinités avec le web » ou qui ne sont pas assis toute la journée devant un ordinateur. Ceci explique certainement le si faible taux de participation.

Il est possible que beaucoup de personnes habilitées à voter se soient confortées dans l'idée que les bonnes personnes allaient être élues. Ce qui est sûr, c'est qu'une participation de seulement 15,58 % est une vraie honte !

Le SEV garantit les meilleures conditions

Il est faux de croire que cela ne joue pas un si grand rôle de voir siéger une personne ou une autre au Conseil de fondation. Naturellement, les représentant-e-s du SEV au Conseil de fondation ne peuvent pas faire de miracles ni faire tourner les conditions du marché financier en leur faveur. Mais comme par le passé, ils et elles s'engageront pour que la caisse de pensions octroie de bonnes prestations, en particulier aux gens qui ont grand besoin de leur rente pour s’assurer une bonne retraite.

Le SEV doit désormais parvenir à démontrer jusqu’aux élections que ses représentant-e-s contribuent au bon fonctionnement du Conseil de fondation, grâce à leur politique basée sur la recherche de solutions et de consensus. Et au deuxième essai, il faut absolument obtenir une participation au vote qui soit « décente ». Même sans enthousiasme pour un vote via internet, tout le monde doit participer !

Commentaires

  • Peter Sonderegger

    Peter Sonderegger31/10/2016 18:06:57

    Gratulation, erfolgreicher Rekurs bei den Wahlen in den Stiftungsrat der Pensionskasse. Ich bin pensioniert und habe nichts von diesen Wahlen mitbekommen. Ist das nur für die Aktiven?

  • jmatter

    jmatter02/11/2016 07:38:27

    Wählen dürfen im Fall der PK SBB nur die Aktivversicherten.
    Trotzdem zählen wir auf die wertvolle Unterstützung der Pensionierten, die mittels Mobilisierung im Bekanntenkreis die Aktivversicherten zur richtigen Wahl bewegen können.

  • H.Schaer

    H.Schaer02/11/2016 17:32:57

    Vous êtes une belle brochette de mauvais perdants : pendant que les candidats alternatifs essayaient de se faire connaître avec les moyens du bord, les differents partenaires sociaux faisaient de la propagande pour leurs candidats sur leurs sites Internet respectifs (probablement financés en partie par le racket lié aux frais d'application de la CCT).
    Admettez une fois pour toute que vous ne représentez plus grand monde et trouvez une autre activité : l'agriculture manque de bras.

  • SEV

    SEV03/11/2016 08:34:24

    Monsieur Schaer,
    si l'on vous suit, tous les moyens sont bons pour gagner une élection, même l'utilisation illicite de mails. C'est pour le moins surprenant cette défense des tricheurs...
    Pour le taux de représentativité, on vous rappellera seulement que le SEV organise plus de la moitié des employé-e-s CFF et que la modeste contribution aux frais d'application que vous versez chaque mois vous permet de bénéficier d'une CCT, parmi les meilleures du pays. Mais peut-être rêvez-vous d'une entreprise sans CCT et donc de moins bonnes conditions de travail et sociales?

  • H.Schaer

    H.Schaer03/11/2016 14:08:54

    Bonjour SEV,

    Je trouve intéressante votre manière de dénigrer d'emblée vos "adversaires" en les traitant de tricheurs. Si ce n'est pas de la diffamation ça y ressemble pas mal.
    Concernant la représentativité à laquelle vous prétendez, vous devez admettre que si la moitié (c'est vous qui l'annoncez) des collaborateurs sont membres de votre association, l'autre moitié ne se reconnait pas dans votre mouvement et ne souhaite pas (ou pas forcément) être représentée par vos soins.
    Dès lors votre recours n'avait aucune raison d'être puisque même avec un siège en moins les syndicats restaient largement surreprésentés au sein du conseil de fondation. Du coup, je m'inquiète un peu de votre réaction dans l'éventualité où le nouveau scrutin vous serait encore moins favorable.
    Pour finir sur la CCT, je la prends comme elle est. Si vous pensez que c'est la meilleure et que c'est grâce à vous je n'essaierai même pas de vous ôter vos illusions.

  • SEV

    SEV03/11/2016 16:19:52

    Rebonjour,
    La surreprésentation syndicale que vous invoquez est une hypothèse puisque chaque collaborateur et collaboratrice, syndiqué-e ou non, peut voter la liste syndicale. Et l'inverse est aussi possible puisque des syndiqué-e-s ont tout le loisir de voter pour d'autres listes. Le respect des règles d'élections est fondamental. Encore une fois, je m'étonne de votre soutien à des moyens illicites. Et lorsque certains en font usage, ils ne doivent pas craindre d'être traités de tricheurs. Dans certaines élections, on exclut ceux qui ne respectent pas les règles. Dans le cas présent, la "sanction" est relativement clémente.
    Le tout repartant de zéro, le SEV se réjouit que des élections correctes puissent avoir lieu. Et si tel est le cas, le résultat sera accepté, quel qu'il soit.
    Le SEV vous remercie par avance pour votre volonté de débattre. Et que les meilleurs gagnent!

  • h.Schaer

    h.Schaer03/11/2016 18:01:48

    Vous parlez de moyens illicites avec l'envoi de cet e-mail, mais quelles possibilités les listes indépendantes ont-elles pour se faire connaître ? Elles ne bénéficient pas de vos moyens comme les sites Internet sur lesquels vos collègues de Transfair, VSLF et KVÖV ont publié des recommandations (vous je ne sais pas) ou l'affichage sur les lieux de travail comme vous l'avez pratiqué (sauf erreur à Olten).
    Tout ceci a pour résultat de bétonner la représentation syndicale au conseil de fondation, ce que vous ne semblez pas particulièrement heureux de voir changer.
    Avant de clore le débat et de souhaiter -tout comme vous- que le meilleur gagne, je vais vous poser une simple question : dans le contexte du nouveau scrutin, admettrez-vous que la ou les liste(s) indépendantes reçoivent des soutiens de la part de collaborateurs (entre autres) dans le but de financer une campagne électorale digne de ce nom?

    Je me réjouis de vous lire et vous souhaite une agréable soirée.

  • SEV

    SEV03/11/2016 22:23:01

    La question des moyens financiers à disposition se pose évidemment comme lors de toute élection. Sur quel soutien financier une liste toute fraîche peut-elle compter? A moins d'une collecte de fonds préalable ou de cotisations je ne vois pas. Parvenir à décrocher un siège est un vrai défi pour toute liste créée quelques semaines avant les élections. sans existence préalable difficile de se faire connaître.

  • H. Schaer

    H. Schaer04/11/2016 08:43:47

    Je suis entièrement d'accord avec vous. C'est pourquoi je vais casser ma tirelire et m'employer à trouver d'autres contributeurs.

    Excellente journée.

  • Mathi

    Mathi08/11/2016 21:29:46

    Na ja, der SEV hat bei der Wahl 2 Sitze verloren. Die Wahl wird nun nicht akzeptiert. Nun sucht man das Haar in der Suppe der Liste3-Vertreter. Demokratieverständnis "à la Trump" - und dies vom SEV...

Ecrire un commentaire