| Actualité / journal SEV, Communiqués de presse

Drame de Baden

Il faut plus de temps pour la maintenance des véhicules

Le SEV a pris connaissance ce mardi 9 juin du rapport final du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) relatif à l’accident de Baden qui a coûté la vie à un chef assistant-clientèle. Ses conclusions mettent en avant des éléments que le SEV avait critiqués immédiatement après l’accident, le processus de départ des trains et la maintenance. Pour le SEV, il est impératif d’accorder plus de temps au personnel de la maintenance des trains.

Pour le SEV, l’enquête du SESE montre clairement quelles étaient les lacunes : «Le personnel de maintenance n’avait que 8 minutes pour contrôler les portes. C’est clairement insuffisant, critique Jürg Hurni, secrétaire syndical SEV. En outre, immédiatement après l’accident nous avons exigé une modification du processus de départ des trains et le SESE confirme que cette exigence était nécessaire.» Le personnel connaissait les défauts des portes qu’on ne pouvait constater depuis l’intérieur des trains. Cela a coûté la vie du chef assistant-clientèle.

« De nombreux défauts étaient déjà connus et les CFF auraient dû réagir avant le drame», conclut Barbara Spalinger, vice-présidente du SEV.

Ecrire un commentaire