| Actualité / journal SEV, Communiqués de presse

Drame à Wolfenschiessen : la sécurité avant tout

En l’espace de deux semaines, deux accidents se sont déroulés aux alentours de Wolfenschiessen en raison de passages à niveau non ou partiellement gardés. L’accident tragique de ce matin a coûté la vie à trois personne, cinq autres sont gravement blessées. Le Syndicat du personnel des transports SEV déplore profondément cette tragédie. D’autant plus que ces accidents pourraient être évités. Le SEV exige que les politiques prennent enfin leurs responsabilités envers la population et le personnel et sécurisent les passages à niveau non gardés.

L’Office fédéral des transports (OFT) souhaite que tous les passages à niveau non gardés soient sécurisés d’ici fin 2014. Selon l’entreprise Zentralbahn, tout serait prêt pour procéder à ces sécurisations. Il manque la volonté politique du canton de Nidwald, tant pour la réalisation que pour le financement. Le parlement cantonal a en effet refusé au mois de mai les crédits supplémentaires demandés par le Conseil-exécutif, les jugeant trop élevés. Les passages à niveau non gardés constituent des risques importants pour les piétons, les usagers de la route, les clients des entreprises de transport et le personnel. «Tout le monde dit que la sécurité est une priorité absolue mais elle ne devrait rien coûter », relève le secrétaire syndical SEV en charge du dossier Zentralbahn, Roman Gugger. Le SEV n’a aucune compréhension pour la décision du parlement cantonal et  exige que les politiques prennent leurs responsabilités en libérant les moyens nécessaires aux travaux d’assainissement.

Personnel sous forte pression

Les mécaniciens de train sont soumis à un énorme stress sur les tronçons non pourvus de passages à niveau. Ils doivent à tout moment s’attendre à croiser des piétons ou des véhicules.  Lorsque la visibilité est mauvaise, cette tâche est d’autant plus compliquée. Si les mécaniciens constatent la présence de personnes ou de véhicules sur leur trajectoire, il ne leur reste qu’à tirer le frein et assister impuissants à ce qui se joue devant leurs yeux.

Ecrire un commentaire