| Communiqués de presse

Les CFF veulent privatiser les Ateliers industriels de Bienne

Le SEV poursuit sa lutte contre la privatisation

Les craintes déjà émises par le SEV en mars dernier se confirment : CFF Cargo veut se retirer complètement des Ateliers industriels de Bienne. Le SEV continue à s’engager pour le maintien de ces Ateliers dans le giron des CFF.

Pour le Syndicat du personnel des transports SEV, la privatisation d’une activité aussi centrale que l’entretien du matériel roulant est inacceptable. La solution proposée aujourd’hui (participation privée majoritaire pour l’entretien des locomotives de manœuvre et des véhicules diesel, et vente de l’entretien des wagons-citernes) ignore totalement l’importance de ces tâches pour l’entreprise.

Les garanties proposées pour le personnel sont au minimum en ce qui concerne le secteur des wagons-citernes. Pour les autres collaborateurs des Ateliers de Bienne, les conditions de la nouvelle convention collective de travail devraient être maintenues ; cependant cette convention collective est loin d’être sous toit. Dans le cadre des négociations en cours, CFF Cargo demande que le secteur de l’entretien soit soumis à la CCT de la branche industrielle. Cela signifierait une sérieuse détérioration des conditions de travail. Ces garanties sont donc très incertaines, sans même parler de leur durée.

Le SEV exige de CFF Cargo qu’elle retire son projet de privatisation et qu’elle conserve les Ateliers de Bienne en tant que partie intégrante de l’entreprise, avec les conditions d’engagement d’usage aux CFF.

Ecrire un commentaire