| Actualité / journal SEV

Comité SEV du 16 juin

Le Congrès 2017 a convaincu

Lors de sa dernière séance, le comité SEV – pour la première fois présidé par Danilo Tonina – a fait le bilan du Congrès et du travail réalisé dans la branche des remontées mécaniques et parlé recrutement.

Toutes les sous-fédérations et commissions se sont montrées dans l’ensemble satisfaites du Congrès des 23 et 24 mai 2017. Des louanges ont été adressées en particulier en ce qui concerne l’organisation, l’orchestration, les éléments audio-visuels, les diverses actions des sous-fédérations et de la jeunesse, la grande discipline des délégué-e-s qui ont prêté une oreille attentive lors des interventions et ont participé à l’action contre la politique de libéralisation de l’OFT. Les messages des invités internationaux ont aussi été très appréciés : « Elles donnent une dimension supplémentaire au Congrès. » Le manque de place aux tables a fait l’objet de critiques, ainsi que le modeste écho dans les médias malgré les informations divulguées au fur et à mesure par des communiqués, des textes et des photos mis sur internet, facebook, etc. « Aux yeux du public, un Congrès n’est pas très important ; il s’y intéresse seulement si quelque chose se passe qui sorte de l’ordinaire », fait remarquer Giorgio Tuti. « Cependant pour certains thèmes, nous avons posé des jalons dans le milieu médiatique, par exemple avec la revendication d’une centrale nationale pour les agressions. » En outre, l’enregistrement des débats a démontré que, lors de la votation sur la proposition 17.013 de la section AS Mitte concernant les modalités de démission, la décision prise avec l’accord de l’auteur de la proposition est bel et bien une « acceptation pour examen ». Le comité se rallie à l’unanimité à cette manière d’interpréter. Il va préparer une proposition pour le Congrès 2019. On a également noté l’idée de distribuer en 2019 aux délégué-e-s le classeur du congrès en version numérique.

Le comité a pris connaissance du rapport sur l’engagement du SEV dans la branche des remontées mécaniques. La CCT conclue à fin 2013 avec l’union régionale des Remontées Mécaniques Bernoises a porté ses fruits et le SEV veut continuer d’être actif à cet endroit. Cependant on va freiner nos efforts en ce qui concerne le recrutement des membres, car jusqu’à présent on compte assez peu de nouvelles adhésions. Par contre, l’encadrement des membres sera poursuivi.

Le comité a accepté la dissolution de la section Reka/Popularis qui n’avait que très peu de membres ainsi que l’introduction de la carte d’urgence pour bénéficier d’un avocat dès la première heure. D’autre part, les années sans congrès, le comité ne se réunira plus que huit fois au lieu de dix. Enfin, le groupe de recrutement a reçu le mandat de motiver par écrit les sections afin qu’elles continuent de recruter durant l’été et jusqu’au prochain comité qui aura lieu le 18 août, et une action de recrutement pour l’automne va être préparée.

Fi/mv

Ecrire un commentaire