| Actualité / journal SEV

Swiss-Personnel au sol

CCT améliorée, des jalons sont posés

Alors que plusieurs compagnies aériennes subissent une érosion des recettes, Swiss enregistre des gains considérables. Le personnel au sol aura droit à sa part: lors de négociations longues et difficiles, SEV-GATA, le secteur aérien du SEV, a obtenu des améliorations durables de la CCT, applicables au 1er janvier 2018.

Dominik Fischer et Philipp Hadorn, vice- président et président de SEV-GATA.

Le programme d’économies a passablement détérioré l’ambiance de travail parmi le personnel au sol. Les réorganisations successives appliquées par la maison mère Lufthansa ont contribué au démantèlement du secteur commercial. Presque chaque fonction a subi de profondes modifications.

Swiss a prétendu qu’à cause de ces incessantes réorganisations, le modèle de carrière (classification des fonctions) n’a pas pu être appliqué comme prévu par la CCT actuelle. Le modèle a pu être introduit de manière adéquate seulement dans le domaine technique. C’est pourquoi Swiss a proposé de dénouer ce «noeud gordien» durant la période de validité de la CCT actuelle, en faisant une adaptation de la convention collective. En contre-partie, SEV-GATA a élaboré avec ses membres un catalogue de revendications.

Le résultat des négociations est positif

Les adaptations suivantes entreront en vigueur au 1er janvier 2018:

Caisse de pension : la contribution de l’employeur monte à 60 %, celle de l’employé descend à 40 % (jusqu’ici 50:50).

Compensations variables : le système est remplacé par le modèle «LH Success». En cas d’atteinte des objectifs à 100 %, le montant versé est de 1000 francs, le montant maximal pour 200 % est relevé à 3200 francs.

Congé maternité : 2 semaines supplémentaires, soit 16 semaines durant les deux premières années de service (droit au salaire 80 %) et 18 semaines après la 2ème année de service (100 % du salaire).

Congé paternité : Relèvement de 5 à 10 jours.

Indemnités pour les licences : elles sont dès maintenant intégrées dans la CCT (montant inchangé, mais jusqu’ici hors CCT).

Plan social : améliorations considérables (valables dès les prochains événements).

Système salarial : un groupe de travail est mandaté d’élaborer à l’attention de la délégation de négociations CCT un «Job Level Concept» applicable dans la réalité.

Points principaux :

  • la grille des compétences et les classifications se préparent ensemble entre partenaires contractuels, pas d’action unilatérale de l’entreprise ;
  • une évolution salariale est réglée à l’intérieur des plages salariales ;
  • des coûts supplémentaires importants dus au nouveau système salarial sont à éviter.

Versements complémentaires sur la base de la grille salariale 2017

SEV-GATA exige en outre que Swiss applique correctement la grille salariale 2017 en faisant des versements complémentaires avec effet rétroactif au 1er juillet 2017. Car contrairement à ce qui avait été convenu et aux dispositions contractuelles, des collaborateurs ont été classés dans les échelons de l’ancienne CCT. Swiss a assuré qu’ils seront transférés au 1er juillet 2017 et que les adaptations salariales seront versées après coup.

La nouvelle CCT n’est pas encore rédigée, ni ses annexes. Mais l’accord signé concernant sa conclusion pose des jalons importants afin qu’à l’avenir, la notion de «partenariat social» ait tout son sens aussi pour le personnel au sol de Swiss.

Philipp Hadorn, président de SEV-GATA et secrétaire syndical SEV

Commentaires

  • Thomas Krause

    Thomas Krause31/08/2017 12:52:47

    Vielen Dank liebes SEV GATA Team, für euren Einsatz/ Kampf. Ich denke in Zukunft sind wir nicht schlecht aufgestellt, jetzt heisst es Kräfte bündeln und weitermachen wo wir aufgehört haben.

Ecrire un commentaire