| Actualité / journal SEV

Medical Service

Que deviendra le personnel ?

Le SEV craint que l’externalisation du service médical des CFF entraîne une grande diminution de la qualité des prestations. Il s’inquiète aussi pour l’avenir du personnel et défend la totale validité de la CCT dans l’entreprise tierce.

Le SEV a demandé que la CCT CFF 2015 reste en vigueur pour tout le personnel concerné, même celui qui sera transféré à un prestataire externe. La direction estime quant à elle que la CCT ne doit s’appliquer que durant la première année dans l’entreprise tierce. Grosse divergence.

Suite à ce désaccord, le SEV a mandaté un avocat pour qu’il se penche sur la question. Résultat des courses : selon l’avocat, la CCT CFF doit être appliquée durant toute sa durée de validité, même si le service est externalisé entretemps.

Avenir du personnel CFF

Lors de la présentation initiale du projet, il y avait 33,8 emplois plein temps concernés par ce changement, effectués par 45 personnes. La direction CFF prévoit 5 postes équivalent plein temps au Centre de compétence créé au sein des CFF. Sur les 45 personnes touchées au départ par cette externalisation, six départs étaient déjà prévus d’ici début juillet 2017, donc d’ici l’externalisation effective du service. Restaient alors 39 personnes (certainement un peu moins à présent), soumises pour leur grande majorité à la CCT CFF. Le SEV a demandé que ces personnes puissent choisir de rester au sein des CFF ou y revenir après une année si désiré.

Faites appel à la protection juridique si besoin

Le SEV exige que des solutions personnalisées soient trouvées pour chaque collaborateur- trice concerné-e, afin qu’aucun-e d’entre eux ne soit pénalisé-e. Il encourage en outre le personnel touché par cette réorganisation d’utiliser les 7’500 francs octroyés pour un perfectionnement et à postuler à des postes de même type au sein des CFF.

Il s’agit maintenant pour le SEV d’accompagner au mieux le personnel touché par ces changements. Le syndicat demande notamment, suite à l’expertise rendue par l’avocat qu’il a mandaté, que les employé-e-s bénéficient de la CCT CFF aussi longtemps qu’ils seront employé-e-s par l’entreprise tierce, dont on ne connaît pas encore le nom. Le SEV encourage les membres ayant besoin d’aide à s’adresser à la protection juridique SEV, qui est à disposition pour ce genre de cas.

Henriette Schaffter

Ecrire un commentaire