| Communiqués de presse, Coronavirus

Coronavirus

Le SEV s'engage à tous les niveaux pour la protection du personnel des transports publics

La session spéciale des Chambres fédérales, entre autres sur les pertes fi-nancières dont sont victimes les transports publics et le transport aérien, débute ce jour. Le Syndicat du personnel des transports (SEV) appelle les parlementaires à soutenir les demandes relatives à ce thème.

Mesures pour les transports publics

La crise liée au coronavirus n'a pas épargné les entreprises de transport. Malgré tous leurs efforts, beaucoup d'entre elles ne peuvent pas supporter toutes seules les pertes de revenus. Pour cette raison les entreprises de transports publics doivent pouvoir bénéficier d'un soutien financier. Le SEV considère que c'est le devoir de la Confédération, d'une part parce que cette dernière a exigé le maintien d'une grande partie de l'offre, ce qui est compréhensible, mais aussi parce que simultanément, elle a recommandé à la population d'éviter dans la mesure du possible les transports publics.

C'est pourquoi le SEV appelle les parlementaires à soutenir la motion «Pertes de recettes dans le secteur des transports publics. La Confédération doit trouver des solutions».

Mesures pour le trafic aérien

Près de 190'000 postes, dont beaucoup sont touchés par le chômage partiel, dépendent en Suisse du trafic aérien. Plusieurs entreprises envisagent actuellement de supprimer des postes de travail, les liquidités sont fragiles et, selon les pronostics, les perspectives d'une reprise mettront plus longtemps à se concrétiser que dans d'autres secteurs de l'économie.

C'est pourquoi le SEV estime que le Parlement doit accepter le paquet de mesures pour le domaine aérien qui s’avère nécessaire pour surmonter la crise. Il exige que ce soutien soit effectué à certaines conditions: pas de licenciements pour raisons économiques durant toute la période où les entreprises reçoivent un soutien de l'Etat; la garantie des standards sociaux par le biais d'une CCT; une évolution vers un transport aérien plus écologique. De plus, les entreprises ne devront pas verser de bonus aux cadres ni de dividendes aux actionnaires.

Engagement du SEV à la table ronde

Le 30 avril dernier, le SEV, représenté par son président Giorgio Tuti, a pris part aux discussions à la table ronde pour les transports publics présidée par Simonetta Sommaruga, Présidente de la Confédération. Il s'est engagé pour les besoins du personnel en matière de protection de la santé et a défendu les intérêts des employé.e.s dans le cadre du soutien financier sollicité pour les entreprises de transport.

Après cette table ronde, le SEV a écrit à tous les parlementaires pour leur demander de soutenir les objets présentés, afin d'émettre un signal important au niveau politique, pour maintenir la cohésion de la Suisse et garantir la pérennité des infrastructures.

Ecrire un commentaire