| Communiqués de presse

Actionnariat de CFF Cargo validé par la Comco

Cargo doit engager du personnel

Pour le Syndicat du personnel des transports SEV, la validation par la Com-mission de la concurrence de l'arrivée de quatre transporteurs routiers chez CFF Cargo doit permettre à Cargo d’aller de l’avant. «Nous attendons du nouvel actionnaire minoritaire qu'il apporte de nouveaux mandats de trans-port à l'entreprise et qu'il œuvre au Conseil d'administration en faveur d'une stratégie de croissance», déclare le secrétaire syndical SEV Philipp Hadorn. «Nous attendons de CFF Cargo qu'elle maintienne les emplois, voire les augmente. La crise du Coronavirus ne saurait être un prétexte pour suppri-mer des postes.»

«Nous espérons en particulier que le nouvel actionnaire minoritaire saura intervenir pour stopper la suppression monocorde des points de desserte et la réduction progressive du trafic par wagons complets qui ont cours actuellement», poursuit Philipp Hadorn. «Car si l'entreprise continue de supprimer ses points de desserte ainsi que son infrastructure, faisant ainsi fuir la clientèle, elle ne se donne pas les moyens de participer à la future croissance du trafic marchandises par rail.»

Bon partenariat social nécessaire

«Nous attendons du nouvel actionnaire minoritaire contribuera à sécuriser les places de travail sur le long terme», ajoute Philipp Hadorn. «En cette période de Coronavirus, nous attendons de CFF Cargo qu’elle garantissent les emplois. Sur le long terme, CFF Cargo doit restes un employeur attrayant et social. Il s'agit en particulier de maintenir la protection contre le licenciement pour des raisons d'exploitation ou économiques: ceci est encore plus important en cette période de crise sanitaire, mais aussi en lien avec l'évolution vers une ère de plus en plus numérisée et automatisée. La chance de pouvoir suivre une formation adéquate doit aussi être conservée.»

«Nous attendons en outre du nouvel actionnaire qu'il s'engage sur le plan politique pour le transport ferroviaire des marchandises et qu'il se positionne en faveur des subventions nécessaires au développement et à la conduite, ainsi qu'en faveur d'autres adaptations liées à la régulation», complète Philipp Hadorn. «Car le transfert des marchandises sur le rail, aussi sur le réseau interne et sur de courtes distances, est une contribution substantielle à la protection du climat, de l'environnement et de la santé de la population, et contre la surcharge du réseau routier.»

Pour de plus amples renseignements:

Philipp Hadorn, secrétaire syndical SEV, 079 600 96 70

Ecrire un commentaire