| Communiqués de presse

Communiqué de presse du 21 mars 2017

RailFit 20/30 met en danger les CFF

Le bon résultat 2016 des CFF ne doit rien au hasard. La motivation du personnel et la qualité de ses prestations se traduisent dans la hausse de la ponctualité et l’augmentation de la satisfaction de la clientèle. Pour le Syndicat du personnel des transports (SEV), il est donc impératif de renoncer aux coupes dans le personnel prévues par RailFit 20/30. La qualité du Service public est à ce prix.

« Les résultats des CFF démontrent, si besoin, que le personnel est compétent et motivé ! Et cela, malgré le climat d’incertitude actuel aux CFF. Il faut le relever », insiste Manuel Avallone, vice-président du Syndicat du personnel des transports (SEV) et responsable du domaine CFF. L’augmentation de la ponctualité et de la satisfaction de la clientèle sont des signaux encourageants à mettre sur le compte des prestations du personnel et donc d’une entreprise qui fonctionne bien actuellement. « Les mesures d’économies prévues par RailFit 20/30 et qui toucheront directement le personnel par des réductions d’emplois, vont mettre en danger la qualité des prestations. Cela coule de source. Il est illusoire de croire que la qualité du Service public restera la même avec 1400 emplois en moins », ajoute Giorgio Tuti, président du SEV. Dans ce contexte, le SEV entend maintenir la pression sur les CFF, afin de stopper la déshumanisation des transports publics.

Cargo ne doit pas changer de forme juridique

Le SEV tient aussi à souligner la stabilité de CFF Cargo. « A L’heure où le Conseil national demande au Conseil fédéral d’étudier la possibilité de modifier la forme juridique de CFF Cargo, ses bons résultats annuels viennent démontrer qu’il est inutile de modifier le système actuel. Le chemin de fer intégré a fait ses preuves. Il n’y a aucune raison de le changer », poursuit Manuel Avallone.

Ces résultats interviennent dans un moment crucial pour le partenariat social. Les négociations de la CCT 2019 seront en effet à l’agenda dès le début de l’année prochaine. Le lien entre la motivation du personnel et la qualité des prestations est une évidence. Pour le SEV, il est donc fondamental que les conditions de travail du personnel ne se détériorent pas.

Pour plus de renseignements:

  • Giorgio Tuti, président du SEV, 079 221 45 64
  • Manuel Avallone, vice-président du SEV, 079 434 36 71
  • Vivian Bologna, responsable de la communication, 079 357 99 66

Ecrire un commentaire