| Communiqués de presse

Communiqué de presse du 17 janvier 2017

Externaliser CFF Cargo pour mieux la vendre

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) critique vertement la volonté de la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT-CN) qui souhaite l’externalisation de CFF Cargo pour augmenter la concurrence dans le trafic des marchandises. Cette concurrence existe déjà et la transformation de CFF Cargo en holding ne ferait qu’affaiblir le secteur du fret qui a besoin de plus de collaboration entre les partenaires.

Pour le SEV, la proposition faite par la CTT-CN va absolument dans la mauvaise direction. En effet, le Conseil fédéral a défendu le chemin de fer intégré helvétique dans son message portant sur l'organisation de l'infrastructure ferroviaire (OBI). La CTT-CN souhaite une externalisation de CFF Cargo et son intégration dans une holding. « C’est clairement la porte ouverte à la vente de l’entreprise. Par ailleurs, le choix du modèle de holding, et la séparation de l’exploitation et de l’infrastructure qu’elle implique, est inappropriée au système ferroviaire suisse dont toute l’Europe nous envie le fonctionnement. La transformation en holding pose aussi la question de la gouvernance de l’entreprise et de la vue d’ensemble de son fonctionnement », critique Giorgio Tuti, président du SEV. Pour le conseiller national socialiste, membre de la CTT-CN, et secrétaire syndical SEV Philipp Hadorn, « OBI doit servir le transfert des marchandises de la route au rail. Les étapes qui mènent à la privatisation freinent ce processus que le peuple a confirmé à maintes reprises. »

Selon Daniela Lehmann, coordinatrice de la politique des transports au SEV, la hausse de la concurrence promise à Cargo n’est qu’un leurre. « Les acteurs du trafic des marchandises sont déjà en concurrence aujourd’hui. On ne voit donc pas comment l’externalisation de CFF Cargo pourrait en amener davantage. Or, dans ce secteur, il faut plus de collaborations. »

Il est par ailleurs gênant que la Commission n’attende pas les réponses au postulat 15.3496. Celui-ci demande au Conseil fédéral d’évaluer les possibilités de développement de CFF Cargo SA. Ce document doit analyser, sous l'angle économique et institutionnel, ainsi que du point de vue de la politique des transports et de la politique d'entreprise, les avantages et les inconvénients des divers modèles de propriété.

Pour de plus amples renseignements:

  • Giorgio Tuti, président SEV: 079 221 45 64
  • Daniela Lehmann, coordinatrice politique des transports: 079 771 51 44
  • Philipp Hadorn, secrétaire syndical SEV et conseiller national: 079 600 96 70

Commentaires

  • Ledermann Erich

    Ledermann Erich18/02/2017 20:58:28

    Ich kann die Auslagerung von Cargo ganz und gar nicht verstehen.
    Meiner Meinung war schon die Aufteilung der SBB der grösste Plödsinn.
    Es ist nur mehr Bürokratie entstanden. Zum Teil wird sogar gegeneinander gearbeitet.
    Es wird wieder ein Betrieb verkauft der eigentlich dem Steuerzahler gehört.

Ecrire un commentaire