| Actualité / journal SEV

Lignes de bus jurassiennes: risques avérés de dumping

A quoi ressemblera le job des conducteurs de bus des CJ en fin d’année lorsque la concession de l’ensemble des lignes jurassiennes sera dans les mains de CarPostal ?

Fin septembre 2017, le secrétaire syndical du SEV, Jean-Pierre Etique, a expliqué la pétition qui demandait que les entreprises de bus doivent conclure une convention collective avec les partenaires sociaux.

« La décision du gouvernement de mettre au concours les 39 lignes de bus du réseau jurassien puis leur attribution à CarPostal en mai dernier a ouvert la boîte de Pandore de la dérégulation du marché dont plus personne ne semble maîtriser les effets dévastateurs pour les chauffeurs. Que vont devenir les emplois, les salaires, les taux d’engagement et les CCT ? Cette mise au concours a ouvert le bal à une politique de sous-enchère et de concurrence effrénée notamment grâce à la sous-traitance », critique Jean-Pierre Etique, secrétaire syndical SEV en charge des CJ.

Les propos de Pierre-Alain Perren, le responsable exploitation du secteur ouest chez CarPostal ne pouvant garantir le maintien des taux d’occupation actuels, et, dans la presse, de Vincent Wermeille, maire de Saignelégier, commune actionnaire principale des Auto-Transports Tramelan-Saignelégier-Pommerats-Goumois (TSPG) non soumis à la CCT CarPostal, qui sous-entend (LFM, 26.1.2021) qu’il pourrait baisser les prix sur une ligne de la Gruère, ne sont pas faites pour rassurer. « Le SEV exige des garanties de la part de CarPostal quant au maintien des emplois, des salaires et des taux d’engagement actuels. Le personnel ne mérite pas ce traitement alors qu’il accomplit chaque jour un travail admirable pratiquement 300 jours par an, avec des horaires très irréguliers, en commençant très tôt le matin et finissant très tard le soir, en semaine et durant le week-end. »

Qui seront au final les exploitants de ces lignes ? La décision devrait tomber ce printemps. Les CJ et CarPostal avec leur CCT respective ? Ou les TSPG sans CCT ? Cette dernière variante viendrait confirmer les craintes de dumping martelées par le SEV dès l’annonce des mises aux concours. Craintes comprises par la population qui a fourni 4000 signatures à la pétition remise fin 2017 et comprises aussi par le parlement qui voulait inclure l’obligation de signer une CCT respectant les usages régionaux dans l’appel d’offres.

Vivian Bologna  

Enable JavaScript to view protected content.

Commentaires

  • Lanz

    Lanz22/02/2021 11:27:09

    Bonjour, je ne suis pas contente que nous n'avons pas des bus depuis Fahy qui vont à l'hôpital en semaine, surtout pour aller à mes rendez-vous a l'hôpital.
    Recevez mes salutations distinguées.

Ecrire un commentaire