| Actualité / journal SEV

CFF Division Voyageurs

TCC: Stop!

Dimitris Vetsikas / Pixabay

En automne 2018, dans le cadre du projet «Développement voyageurs» (WEP), la Direction P a aussi lancé le projet TCC (Train Control Center). Celui-ci prévoyait que l’Operation Center Voyageurs (OCP) et le Management des événements Voyageurs à Berne devaient déménager dans un nouveau TCC situé dans le Centre d’exploitation (CE) d’Olten. En outre, des douzaines d’autres collaboratrices et collaborateurs de la régulation du trafic régional de divers sites devaient être réunis dans de nouveaux TCC des centres de Lausanne, Olten et Zurich Aéroport. Dès le début, le SEV a mis en garde les CFF quant à la complexité du projet et à la perte de connaissances que va entrainer la démission de collaborateurs qui ne supporteront pas de pareils déplacements pour aller travailler. Mais le projet a été poursuivi grand train. De nombreux collaborateurs ont dû définir leurs priorités parmi les postes offerts et signer des propositions de contrats.

Une mise en œuvre partielle a eu lieu le 1er avril 2019. Des collaboratrices et collaborateurs ont été mutés de Genève à Lausanne, d’autres de Zurich à l’Aéroport. Mais il y a eu simultanément de nombreuses démissions. Au seul OCP de Berne, un tiers des employés ont donné leur démission à ce jour! Dès lors il a manqué de personnel pour faire fonctionner les nouvelles structures prévues et elles n’ont pu être mises en place que partiellement ou pas du tout. Beaucoup de collaborateurs qui ont été nommés à une nouvelle fonction ne peuvent pas encore prendre leur poste. A l’OCP de Berne, rebaptisé TCC Berne, personne n’est encore parti pour Olten.

En même temps, il y a des pénuries de personnel dans les structures existantes et dans celles qui ont été partiellement migrées, en particulier dans la répartition du personnel des locs. Plusieurs collaboratrices et collaborateurs ont dû travailler durant des mois en sous-effectif, certains ont été atteints dans leur santé jusqu’au burnout. Des problèmes sont aussi survenus à cause de processus adaptés à la hâte et introduisant des interfaces supplémentaires.

Ces importants problèmes structurels, personnels et de santé ont conduit la Direction CFF à introduire début octobre une «pause de réflexion» dans le projet TCC; la migration des sites de Zurich Langstrasse et du TCC Bollwerk 10 à Berne a été interrompue. Le personnel a finalement été entendu. Le SEV a aussi parlé avec eux et il en est ressorti que la planification de la relève et la migration sont des éléments très problématiques. Une séance avec le SEV sur le projet TCC est programmée en janvier.

Que demande le SEV? Jürg Hurni, secrétaire syndical, souhaite rencontrer d’autres collègues concernés pour parler avec eux, mais sur la base de ce qu’il sait déjà il demande qu’il soit renoncé à ce projet. «Après l’importante perte de savoir résultant des nombreux départs, il s’agit maintenant en premier lieu de consolider le savoir qui subsiste en laissant les collaboratrices et collaborateurs restants où ils sont car la plupart s’y sentent bien. Il est clair qu’une interruption provoquera d’autres problèmes mais à mon avis on peut les résoudre.»

Markus Fischer

Ecrire un commentaire