| Actualité / journal SEV

Assemblée des délégué-e-s TS

«CFF Cargo – une histoire sans fin»

Le secrétaire syndical Philipp Hadorn évoque les problèmes chez CFF Cargo.

Lors de l’assemblée des délégué-e-s le 3 juin 2019 à Stettlen près de Berne, Philipp Hadorn, secrétaire syndical responsable de CFF Cargo, a évoqué les zones problématiques dans le trafic marchandises. Le transport de marchandises par rail montre une nette tendance à la hausse avec un taux de 30%.

Les conditions n’étant pas égales par la route ou par le rail, le transport par rail est fortement mis sous pression au niveau des coûts. C’est pourquoi Cargo étudie la rentabilité de chaque point de desserte. Le but est de fermer ceux qui ne sont pas rentables afin de réduire les frais d’exploitation.

A plusieurs reprises déjà, il s’est avéré toutefois que de telles mesures de démantèlement, visant à produire à moindres coûts, étaient inefficaces. Parmi les exemples négatifs, citons les projets suivants: trafic par wagons complets (WLV), diminution des coûts structurels (Struko), tâches effectuées par un opérateur unique, Caros, programme Performance et concentration du réseau 1 & 2. Le démantèlement du personnel a débuté en 2004, l’effectif se montant alors à 5000 collaborateurs. Jusqu’à nos jours, en 2018, le nombre d’employés a chuté à 2115. D’autres fermetures de points de desserte entraîneront de nouvelles baisses, pour arriver finalement à un effectif de 1400 en 2023.

Au Parlement également, on s’efforce de modifier les conditions-cadre afin de renforcer la position de Cargo. Le Parlement a apporté des changements à la Loi sur le transport des marchandises. Un point important concerne les sillons réservés au transport de marchandises, qui ont dorénavant la priorité sur le trafic voyageurs. En cas de non respect, Cargo sera indemnisé pour les retards encourus. Philipp a également cité d’autres modèles d’affaires qui prêtent à discussion, soit la question de fonctionner comme filiale autonome du groupe avec sa «propre présidence du CA» ou l’affaire des participations minoritaires. Des discussions animées ont suivi cet exposé. Le SEV garde évidemment l’oeil ouvert et nous tiendra informés sur la suite de la procédure.

Comptes 2018

La médiocrité de l’année boursière ne nous a pas épargnés. Malgré tout, les comptes 2018 et le budget 2019 ont été acceptés à l’unanimité. Quant à la cotisation de membre, elle reste inchangée. Le caissier Kurt Wyss a été remercié pour son excellent travail. Tous les candidats en lice pour les divers postes, soit: au comité central, comme délégués à la CCT ou membres des commissions ont été nommés à l’unanimité. Nous souhaitons beaucoup de plaisir et d’engagement aux nouveaux élus.

Claude Meier a eu l’honneur de prendre congé de deux présidents de section démissionnaires, soit Beat Jurt (TS-Mittelland) et Markus Schnüriger (TS-Ostschweiz). Durant des décennies, Beat Jurt a été un militant très engagé et a occupé diverses fonctions au sein de la sous-fédération. De sincères remerciements lui sont adressés et des bons voeux pour une retraite bien méritée. Ayant repris un poste auprès de l’entreprise de bus VZO, Markus Schnüriger ne pouvait pas poursuivre son mandat en tant que président. Il a également reçu des remerciements pour son engagement et des voeux de bonne continuation dans sa nouvelle activité.

Service de presse TS

Ecrire un commentaire