| Actualité / journal SEV

Le SEV obtient des améliorations pour le personnel

Le projet de nouveaux profils professionnels chez Operating a déclenché insécurité et indignation, avant tout chez les employé-e-s qui subissent des rétrogradations sans que les exigences à leur égard ne diminuent. En outre, la transparence laisse à désirer au niveau de la classification des fonctions.

Le SEV a pu obtenir des améliorations sur différents points. Dans les descriptions de postes, la phrase « réalise des tâches (spéciales) sur demande du supérieur hiérarchique responsable » est supprimée, comme l’exigeait le SEV. Car sinon chacun-e pourrait être sollicité-e pour effectuer des tâches plus exigeantes sans recevoir un niveau d’exigences (NE) plus élevé. Autre amélioration : les contrats de travail des mécaniciens de locomotives de catégorie A40 à la préparation des trains (ZV) contenaient un article stipulant qu’en cas d’échec au module de la préparation des trains dans l’examen de l’OFT, les rapports de service seraient résiliés après écoulement du délai de congé. Le SEV est intervenu car cette manière de procéder n’est pas correcte. Les CFF ont informé les personnes concernées que si elles ne réussissaient pas l’examen, elles resteraient dans le NE D en tant que mécanicien A40.

Enfin, avec la révision des profils professionnels, un certain nombre de collaboratrices et collaborateurs ont reçu une nouvelle attribution dans la chaîne de fonctions. En conséquence, ces personnes sont sorties du modèle « Valida » bien que leur charge professionnelle et leur revenu soient restés les mêmes. Le SEV ne l’a pas accepté et a obtenu que le personnel concerné reçoive sur leur avoir à la Caisse de pensions CFF le montant versé à « Valida ».

Fi

Ecrire un commentaire