| Actualité / journal SEV

Application suspecte des nouveaux profils professionnel à la division Voyageurs des CFF

Le SEV n’accepte pas les rétrogradations

2774 collaboratrices et collaborateurs du domaine Operating à la division Voyageurs des CFF reçoivent à la fin de l’année de nouvelles descriptions de poste basées sur les nouveaux profils professionnels. Pour 727 d’entre eux, la nouvelle fonction signifie un niveau d’exigences plus élevé. Mais pour 227, le niveau d’exigences est plus bas. Le SEV et la commission du personnel n’acceptent pas les rétrogradations. On redoute qu’en réalité les exigences ne baissent pas, resp. que la baisse ne se produira que sur le papier, donc au niveau des descriptions de poste – que les CFF ne veulent pas mettre sur la table…

Technicien de maintenance au centre d'entretien Zurich-Herdern.

« Nous constatons que les répercussions sur le personnel n’ont pas été présentées de manière transparente » écrit le SEV dans sa prise de position du 14 juillet au sujet des attributions de postes et des nouvelles classifications suite au projet « Profils professionnels Operating ». Operating (OP) a présenté pour la première fois en juin 2016 ce projet aux partenaires sociaux et l’a soumis à la commission du personnel (CoPe) dès septembre 2016 pour consultation. Mais toutes les suggestions et demandes de modification de la CoPe ont été totalement ignorées et refusées par l’unité d’affaires dans une prise de position dont les arguments n’étaient pas convaincants.

Dans le cadre du projet, des nouveaux profils professionnels ont été élaborés pour les domaines Kaizen, maintenance, cleaning (nettoyage), manoeuvre et logistique. Sur cette base, au printemps 2017 les spécialistes RH ont établi des descriptions de poste et fixé des niveaux d’exigences. Ensuite ils ont attribué les nouvelles descriptions de poste, resp. les fonctions tout d’abord aux chefs/fes de team, puis aux collaboratrices et aux collaborateurs.

Rétrogradations incompréhensibles

Le résultat a été présenté aux partenaires sociaux le 22 juin 2017 lors de la troisième séance de l’organe d’accompagnement des profils professionnels OP. Le SEV a exigé une procédure de consultation et dans sa prise de position, il a émis des critiques surtout sur les rétrogradations et le manque de transparence, en particulier le refus des CFF de laisser le SEV consulter les descriptions de postes. Car sans cela, il n’est pas possible de saisir les changements dans les différentes tâches des fonctions. Et c’est pourquoi le SEV tient à pouvoir consulter ces descriptions de postes.

Le SEV craint que les personnes touchées par les rétrogradations devront accomplir elles-aussi à l’avenir des tâches comportant des exigences plus élevées qu’aujourd’hui. Par exemple, le SEV a remis en question dans la technique de la maintenance la répartition des nouveaux niveaux de technique 1 à 4. Il n’est pas facile de fixer les limites dans la pratique et les besoins en personnel dans les niveaux ne sont pas encore définis.

Pas de concession

Le service RH de la division Voyageurs maintient toutes les rétrogradations selon sa réponse du 25 juillet au SEV. Il ne veut rien savoir des reproches liés à la transparence et répond qu’il est de coutumes aux CFF qu’aucune description de poste cadre ne soit présentée

Attributions suspectes

La répartition des collaboratrices et collaborateurs dans les nouvelles fonctions, resp. les nouveaux postes, manque aussi de transparence. Le 22 juin dernier, dans le cadre de l’organe d’accompagnement, RH P a expliqué que quatre critères ont été pris en compte, chacun à 25%: les aspects sociaux (entre autres l’âge, les années de service), le comportement (entre autres les mesures légales), la formation (entre autres la qualification) et les prestations (entre autres l’évaluation du personnel). Le SEV a exigé le 14 juillet que le critère du comportement soit biffé, étant donné qu’il s’agit d’une tâche de direction; il est inacceptable de pénaliser des collaboratrices et collaborateurs lors de l’application de nouveaux profils professionnels.

Les CFF ont répondu le 25 juillet que l’attribution des postes avait été faite en premier lieu sur la base des activités réalisées jusqu’alors et des qualifications de chacun. Le catalogue des critères devait être appliqué seulement dans certains domaines et le critère du comportement n’avait pas été pris en compte pour les attributions. Le SEV et la CoPe ne peuvent cependant pas comprendre comment ont été attribués bon nombre de postes.

Séances d’information

En août, OP a commencé à organiser des séances d’information sur les répercussions des nouveaux profils professionnels pour le personnel, les chefs/fes de team ayant été auparavant informé-e-s. Depuis la mi-août, des entretiens se déroulent avec le personnel concerné.

La CoPe surface Mise à disposition des trains organise des journées d’information de son côté afin de présenter sa collaboration dans ce projet comme le prévoit la CCT CFF (annexe 9, art. 26) et d’apporter de l’aide aux personnes touchées. Le SEV a été également invité afin de répondre aux questions juridiques.

Les séances auront lieu aux dates suivantes:

21.8., SA Zurich Herdern, 16.30–17.30
22.8., dépot UAG, 16.00–17.00
22.8., SA (centre d'entretien) Zurich Herdern, 19.00–20.00
23.8., RZA (centre de réparations d’Altstetten), 14.00–16.00
23.8., SA Oberwinterthour, 16.00–16.45
23.8., SA Zurich Herdern, 16.30–17.30
23.8., SA Oberwinterthour, 20.00–20.30
24.8., RZA, 14.00–16.00
28.8., SA Lucerne, heure à définir
30.8., gare de Bâle, 11.00–13.00
30.8., SA Bâle, 16.00–17.00
D’éventuelles autres dates suivront. La CoPe essaie surtout encore d'organiser des séances à Genève et au Tessin. 

Personnes de contact

- au secrétariat central SEV: Enable JavaScript to view protected content.

- pour la CoPe et SEV-TS: Enable JavaScript to view protected content.

Markus Fischer

227 rétrogradations

  • 13 coachs Kaizen, bien qu’aucune tâche ne leur soit retirée et au contraire que leurs exigences augmentent ;
  • 139 techniciens de maintenance dans la mise à disposition des trains (ZBS) ;
  • 37 personnes dans des fonctions de cleaning dans le secteur ZBS ;
  • 2 spécialistes de manoeuvre et 5 mécaniciens de catégorie A40 dans le secteur ZBS ainsi qu’1 spécialiste de manoeuvre dans le domaine de l’industrie des véhicules (FZI) ;
  • 23 techniciens de maintenance dans les domaines FZI et logisitique du matériel (MLO) ;
  • 7 logisticiens dans le domaine MLO.

 

Commentaires

  • Martinez Jose Luis

    Martinez Jose Luis29/08/2017 16:07:25

    Votre article est un peu tardif, sur le Terrain, nous avons été mis devant le fait accompli !
    On nous dit c'est comme ça et rien d'autre, pas Content, pas de signature, la Porte est là !
    A près plus de 20 ans de Service, rétrogradation de l'échelon, donc garantie de salaire, plus de possibilité d'évolution, pus d'augmentation de salaire, vu mon âge, probablement jusqu'à ma Retraite, quelle reconnaissance pour le personnel ! J'espere que le SEV, fera ce qu'il faut pour éviter qu'un jour ces garantioes de salaire soient simplement supprimées par notre cher employeur !

Ecrire un commentaire