| Actualité / journal SEV

L’association Initiative des Alpes a 20 ans

La lutte pour la sauvegarde des Alpes continue

15 ans après le oui du souverain à l’Initiative des Alpes, l’article sur la protection des Alpes n’a été mis en œuvre que de manière rudimentaire. Les 5000 euros du ministre des transports ne suffiront pas à changer la donne…

Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger (à gauche) et le directeur général du CER Johannes Ludewig lors de la remise du chèque.

Le 9 mai, l’association Initiative des Alpes a fêté son vingtième anniversaire lors de son assemblée des délégués à Flüelen UR. Elle s’est vu remettre à cette occasion 5000 euros à titre personnel de la part du conseiller fédéral Moritz Leuenberger. Il s’agit du prix que le ministre des transports s’est vu décerner par la Communauté des chemins de fer européens (CER) à l’enseigne du „European Railway Award“, pour son action en matière de politique des transports. Le directeur général de la CER, Johannes Ludewig, a participé à la remise du chèque. Lors de son allocution, Moritz Leuenberger a fait l’éloge de l’Initiative des Alpes en soulignant la collaboration constructive dont celle-ci a fait preuve jusqu’ici, en particulier lors des négociations avec l’UE portant sur l’accord sur les transports terrestres.

Les instances politiques doivent mettre la Constitution en application

L’Initiative des Alpes a commémoré en même temps la victoire remportée aux urnes en 1994, lorsque le peuple suisse a approuvé la protection des Alpes et le transfert du trafic sur le rail. L’article sur la protection des Alpes est cependant demeuré lettre morte jusqu’ici.

Le Parlement a tout de même posé les jalons de la mise en œuvre en fixant à 2019, soit deux ans après l’ouverture du tunnel de base du Gothard, l’année à partir de laquelle l’objectif de 650'000 poids lourds transitant les Alpes par la route devra être atteint. Le président de l’Initiative des Alpes Fabio Pedrina a comparé la situation du transfert du trafic marchandises à un verre à moitié plein. L’Initiative des Alpes entend maintenir sa pression sur les instances politiques afin que le verre soit enfin plein, a-t-il déclaré.

L’Initiative des Alpes mise sur la bourse du transit alpin: les droits de passage doivent être limités et négociables. Le Parlement a engagé le processus. La bourse du transit alpin implique la participation des pays voisins. L’Initiative des Alpes fait par conséquent du lobbying dans toute l’Europe. Lors de l’assemblée des délégués, le ministre des transports tyroliens Bernhard Tilg a tenu un vibrant plaidoyer en faveur du transfert.

Après le repas, le président d’honneur fraîchement élu de l’Initiative des Alpes, Andreas Weissen, déguisé en clown, a présenté plusieurs représentantes et représentants cantonaux, dont la première conseillère d’Etat valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten (PS). Celle-ci a invité les membres de l’association à ne pas lâcher prise. Une évidence pour l’Initiative des Alpes: la lutte en faveur du transfert du trafic et de la bourse du transit alpin et contre un second tube au tunnel routier du Gothard continue!

Le SEV a participé à la fête. L’acronyme du syndicat est apparu plusieurs fois dans l’exposition présentant une vue d’ensemble de la politique des transports de ces dernières années, au titre de partenaire de l’Initiative des Alpes.

Adrian Wüthrich, coordinateur en matière de politique et RP SEV / Fi

Ecrire un commentaire