| Communiqués de presse

Communiqué de presse du 30 juin 2017

Pétition: Non à une double pénalisation des chauffeuses et chauffeurs professionnels!

La sous-fédération SEV du personnel des entreprises de transport privées (VPT) exige que la Loi fédérale sur la circulation routière (LCR) soit adaptée de manière à ce que les autorités compétentes aient la possibilité, lors de retraits de permis, de différencier les sanctions de manière plus prononcée lorsqu'il s'agit de chauffeuses et chauffeurs professionnels. Elle a dès lors remis aujourd'hui, vendredi 30 juin, au DETEC la pétition «Non à la double pénalisation».

« Un retrait de permis touche plus durement un chauffeur professionnel qu'un simple automobiliste » explique Christian Fankhauser, secrétaire syndical SEV. Car même si le permis a été retiré suite à un événement survenu dans un cadre privé, les chauffeuses et chauffeurs professionnels risquent de perdre leur poste. Avec un retrait de permis ils sont dès lors doublement punis. « Un chauffeur de bus doit avoir une grande résistance au stress pour pouvoir tenir son horaire et supporter le comportement des autres usagers de la route ainsi que les agressions des voyageurs énervés. Tout cela rend sa profession très contraignante » déclare Gilbert D’Alessandro, président central de la VPT qui organise un grand nombre de chauffeuses et chauffeurs professionnels.

La pétition « Non à la double pénalisation » demande pour les chauffeuses et chauffeurs professionnels une différenciation marquée des sanctions infligées dans le contexte privé ou professionnel. « Pour cela il faut adapter la LCR » ajoute Barbara Spalinger, vice-présidente du SEV. « Depuis la révision de la LCR en 2005, les retraits de permis sont liés au degré de danger encouru. La faute personnelle ne joue plus un grand rôle. Les choses étaient différentes auparavant. » Ceci doit maintenant changer! La pétition demande que l’autorité ait la possibilité d'évaluer la situation et, au moins en cas de faute personnelle légère, de différencier les sanctions de manière plus prononcée entre les sphères professionnelle et privée.

 

Pour de plus amples renseignements:

Barbara Spalinger, vice-présidente SEV, 079 642 82 64

Christian Fankhauser, secrétaire syndical SEV, 079 742 96 32

Ecrire un commentaire