| Communiqués de presse

CFF Cargo International et les syndicats conviennent d'un paquet de mesures

La garantie des postes de travail contre une augmentation du temps de travail

Au vu de la pression exercée par le franc fort, CFF Cargo International et les orga-nisations du personnel se sont entendues sur un accord qui complètera la convention collective de travail durant deux ans afin d'augmenter la productivité du personnel. En contrepartie, l'entreprise garantit aux employés le maintien des salaires et des places de travail jusqu'à fin 2017.

Suite à la dépréciation de l'euro par rapport au franc suisse, CFF Cargo International a démontré aux parties contractantes, preuves à l'appui, que les revenus de l'entreprise avaient sérieusement diminué. L'entreprise a expliqué que diverses mesures étaient prévues afin d'améliorer les recettes. Le personnel devant y contribuer, un accord de durée limitée a été conclu pour compléter la convention collective de travail de CFF Cargo International.

Cet accord prévoit principalement que la durée du travail journalière, qui se monte à 492 minutes selon la convention collective de travail, soit augmentée à 510 minutes dès février 2015, avec effet rétroactif. En 2016, la durée du travail journalière sera de 504 minutes. Dès 2017, les dispositions de la convention collective de travail seront de nouveau appliquées et celle-ci sera prolongée d'une année. Jusqu'à fin 2017, il y a également une garantie des salaires et des places de travail pour l'ensemble du personnel.

Afin de s'assurer que le personnel reçoive suffisamment de temps de repos, 7 jours libres par mois sont maintenant garantis (jusqu'à présent il n'y avait que 6 jours libres). Les cadres apportent eux-aussi leur contribution en renonçant à 2 à 8 pour-cent de leur salaire.

D'autres points concernent la réglementation et la compensation des heures en négatif, et la manière de réaliser l'évaluation du personnel. En compensation du temps investi, le personnel recevra à fin 2017 et à fin 2018 une prime sur la prestation qui représentera en tout 1,7 pour-cent du salaire de base annuel.

CFF Cargo International informera les partenaires sociaux trimestriellement de l'évolution des recettes. Si celles-ci devaient évoluer mieux que prévu, l'accord sera réexaminé.

Commentaires

  • Hans-Jürg Siegenthaler

    Hans-Jürg Siegenthaler09/07/2015 08:17:16

    Super: andere Firmen über Lohndumping einklagen, sich einsetzten für 2-männige Triebfahrzeug-Bedienung in Italien und das Einverständnis zu längerer Arbeitszeit für Schweizer Lokführer. Genau eine solche Gewerkschaft brauchen wir.

Ecrire un commentaire