| Communiqués de presse

Séance de printemps du Comité fédératif

Le SEV doit tirer les leçons de la crise Cargo

La séance de printemps du Comité fédératif a été fortement influencée par la crise Cargo, le plus violent conflit du travail soutenu au SEV durant ses 90 années d’existence. Les délégués sont de l’avis unanime qu’il faut à présent tirer les leçons de cette crise. Dans le cadre de la réforme interne les journaux syndicaux seront publiés selon un nouveau concept unifié et le développement des secrétariats régionaux est en discussion. Le secrétaire syndical de 46 ans, Manuel Avallone, devient vice-président du SEV.

Dans son allocution, Pierre-Alain Gentil, président du SEV, aborda immédiatement la situation de Cargo : « Nous devons admettre que la nouvelle direction des CFF a une compréhension du partenariat social qui n’est pas acceptable ! » expliqua-t-il. « Les infos nous parviennent sans cesse au dernier moment sous la forme de faits avérés. A la table des négociations, les CFF cultivent l’immobilisme. Sans l’intervention du Conseil fédéral, les CFF n’auraient jamais retiré les mesures de restructuration à Bellinzone. Nous ne savons actuellement pas si la table ronde donnera des résultats » ajouta Pierre-Alain Gentil.

Le SEV a lancé son processus de réforme interne déjà l’année passée afin de s’adapter aux exigences du développement. Les démêlés Cargo n’ont fait que confirmer l’urgence d’une réforme. Une spécialisation accrue des secrétaires syndicaux et le développement des secrétariats régionaux sont actuellement au premier plan des réflexions.

Avec l’élection de Manuel Avallone au poste de vice-président, la présidence du SEV se trouve à nouveau au complet. Après avoir suivi une formation de maçon puis d’enseignant, le Bernois Manuel Avallone, 46 ans, a rejoint le mouvement syndical. En 1999, le secrétaire syndical du SIB est venu renforcer les rangs du SEV, avec comme points forts, l’infrastructure CFF et la formation. En 2007, il a obtenu le diplôme de gestionnaire en organisations à buts non lucratifs.

Les comptes 2007 du SEV se sont soldés à nouveau par un bénéfice notable. L’administrateur des finances, Ruedi Hediger, rendit toutefois les délégués attentifs au fait que l’effectif des membres est en constant recul, ce qui, à terme, aura de fâcheuses conséquences sur la santé financière du SEV. Il souligna qu’il est de première importance de stabiliser le nombre des membres et, dans un deuxième temps, de se pencher sur une indexation du montant de la cotisation. 

Le Comité fédératif donna le feu vert au projet du nouveau journal qui paraîtra dès 2009 en rythme bi-hebdomadaire dans les trois langues. Les diverses rédactions qui éditent aujourd’hui séparément un journal assez différencié doivent être mises ensemble afin de produire une édition unifiée pour un journal syndical de bonne qualité.

Avec ses 37 membres, le Comité fédératif est, durant les années sans congrès, l’organe suprême du Syndicat des transports SEV.


Pour de plus amples renseignements: 031-357 57 50 und 079-357 99 66,

Ecrire un commentaire