| Actualité / journal SEV

CFF Cargo annonce des mesures d'économie

Ces sacrifices sont inacceptables

Une fois de plus, la direction de Cargo veut économiser sur le dos du personnel. Le SEV s'y oppose et lutte pour une aide fédérale à même de compenser les pertes provoquées par le Covid et pour de meilleures conditions-cadre pour le fret ferroviaire de marchan-dises. Il attend de la direction de Cargo qu'elle aussi prenne des engagements au lieu de vouloir atteindre un illusoire autofinancement par des mesures contre le personnel.

Le SEV va s'opposer aux mesures d'économie sur le dos du personnel de Cargo.

En raison de la crise sanitaire, CFF Cargo se trouve dans une situation difficile, tout comme le sont aujourd'hui de nombreux secteurs de l'économie. La direction réagit en voulant faire passer le personnel à la caisse: celui-ci doit renoncer à des mesures salariales qui étaient garanties pour 2021 et à deux jours de vacances. En plus, la direction veut augmenter pour la fin de l'année la valeur-limite des soldes négatifs à -40 heures «afin que le travail de l'année prochaine puisse être fourni». La dernière mesure doit être mise en oeuvre alors que CFF Cargo a déjà édicté unilatéralement des règles sur la durée du travail pendant le confinement qui sont plus désavantageuses que celles convenues oralement pour l'ensemble du groupe CFF lors de conférences téléphoniques. «Ce procédé va à l'encontre d'un partenariat social transparent et est injuste vis-à-vis des collaborateurs Cargo», précise Philipp Hadorn, secrétaire syndical en charge de CFF Cargo.

Le SEV va s'opposer à ces mesures d'économie, d'autant plus qu'elles ne résolvent pas le problème de fond de CFF Cargo : l'autofinancement, sous les conditions-cadre données, reste irréaliste. Les mesures de démantèlement des dernières années, qui avaient demandé beaucoup de sacrifices de la part des collaborateurs, n'ont jamais porté leurs fruits. Rendre le personnel responsable de la situation difficile avec des messages vidéo n'est ni justifié, ni efficace et motivant, mais bien un affront.

La direction Cargo et la Confédération doivent trouver des solutions

«Au lieu de recourir à nouveau à des objectifs d'économies à court terme, il serait enfin temps de développer une stratégie d'avenir afin que CFF Cargo, après les conséquences économiques subies en raison du Covid, puisse prendre part au développement du trafic marchandises», déclare Philipp Hadorn. «Et le Parlement doit combler sans tarder le trou financier de CFF Cargo provenant de la crise sanitaire et des effets économiques qui en ont découlé avec des fonds publics. D'autre part, la Confédération doit améliorer les conditions-cadre pour CFF Cargo et tout le transport ferroviaire de marchandises et renoncer au mythe d'un autofinancement de CFF Cargo.»

Info SEV du 7 septembre 2020

Commentaires

  • Steiner Andreas

    Steiner Andreas14/09/2020 12:27:46

    Es kann nicht sein, dass nur immer auf dem Buckel der Mitarbeiterdenden gespart wird. Denn die Fehlenstscheidungen sind vom Management getroffen worden und somit müssen diese Manager mit Lohnreduktionen zugunsten von Mitarbeitenden leisten welche von einem Abbau betroffen wären. Und dies muss nachhaltig sein. Es sei hier nur der aktuelle LokführerInnenmangel bei der SBB erwähnt was zu Stilllegungen von S-Bahnlinien führte. Dieser Mangel ist ja nicht zum erstenmal entstanden. Betroffen bin ich persönlich von der teilweisen Stilllegung der S9, Sissch-Olten. Danke für den unermüdlichen Kampf des SEV und freundliche Grüsse Andreas Steiner Buckten

Ecrire un commentaire