| Actualité / journal SEV

Lausanne fête les 100 ans du SEV

En ce mercredi 26 juin, les 100 ans du SEV ont été célébrés comme il se doit à la Place de l’Europe de Lausanne où le bus-exposition du SEV avait effectué sa deuxième halte romande. Le président du SEV Giorgio Tuti a mis en avant l’histoire du syndicat et salué la combativité des membres lausannois, rappelant la lutte pour le sauvetage de la flotte Belle Epoque il y a 10 ans à la CGN, la lutte pour leur CCT des chauffeurs des TL et la forte mobilisation des cheminots à Lausanne l’année passée pour le renouvellement de la CCT CFF et CFF Cargo.

« Dans le rail, il existait des associations professionnelles bien avant 1919. Elles avaient tenté de se fédérer au sein d’une association unitaire bien avant 1919. Mais c’est une année après la Grève générale, dans laquelle les cheminots et les cheminotes avaient joué un rôle central, puisque pendant trois jours aucun train n’a circulé en Suisse, qu’elles se sont unies, le 30 novembre 1919. Elles étaient convaincues qu’en s’unissant elles seraient plus fortes pour défendre des conditions de travail et de vie décentes», a rappelé le président du SEV Giorgio Tuti.

«La solidarité du personnel des transports de toutes les branches leur a permis durant les décennies qui ont suivi d’obtenir d’importantes améliorations de leurs conditions de travail et de vie. Que ce soit par la négociation ou par des mesures de luttes, les membres du SEV ont su se mobiliser ! Les bonnes CCT sont des socles solides que nous saurons toujours défendre.»

Lausanne, terre de résistance

Bien sûr, le président du SEV n’a pas manqué de saluer la combativité des sections SEV-CGN-Lac Léman, SEV-tl et SEV-LEB. Giorgio Tuti a aussi souligné le travail syndical effectué dans la région lausannoise, que ce soit aux tl, au LEB, aux CFF ou encore dans la navigation avec les employés de la CGN.

«Le SEV fête son centenaire mais il est résolument tourné vers l’avenir où de nombreux défis l’attendent, à commencer par la transformation numérique qui impacte fortement le monde des transports. Nous souhaitons participer activement à ce virage numérique. Personne ne doit perdre son travail en raison de la numérisation. Les entreprises se doivent de proposer des mesures de formation continue en incluant les représentants du personnel. »

Les participants à la manifestation et de très nombreux passantes et passants ont pu apprécier le bus-exposition et le programme mis sur pied par les retraités des tl, LEB, CFF et CGN.

Ecrire un commentaire