| Actualité / journal SEV

Femmes : Grève à l’horizon !

Il est vraiment temps de dire ça suffit

Aretha Franklin nous a quittés récemment. On se rappelle de la magnifique chanson «Respect» en faveur des droits des femmes et des droits civils. La manifestation de samedi dernier pour l’égalité et les droits des femmes fut également une demande unanime de respect: quelque 20000 voix se sont élevées vers le ciel bernois pour demander le respect de l’égalité salariale, et surtout le respect de l’article constitutionnel sur l’égalité qui est bafoué depuis 37ans. Pepita Vera Conforti, l’une de oratrices officielles, a déclaré : « Toutes celles et ceux qui sont ici aujourd’hui exigent que soit respectée l’égalité salariale. Il s’agit là d’un acte de respect en premier lieu envers nous-mêmes. Nous reconnaissons notre professionnalisme. Nous savons que nous sommes capables de décider quand donner volontairement notre temps gratuitement, sans que cela soit pour autant dévalorisé sur le plan social ou économique, et quand notre travail doit être rétribué. Nous ne sommes pas là pour implorer, quémander, demander des faveurs ou du favoritisme. Aujourd’hui, nous disons à nos filles qu’elles peuvent devenir les femmes adultes qu’elles désirent être ».

Les femmes gagnent environ un cinquième de moins que les hommes, elles sont sous-représentées en politique et dans l’économie et effectuent une très grande part du travail non rétribué. Une femme gagne en moyenne 600 francs de moins par mois qu’un collègue de sexe masculin et travaille 44 jours par année gratuitement. C’est de l’argent qui manque dans la bourse de la personne concernée, pour sa famille et dans sa caisse de pensions. Et cela représente aussi moins d’impôts. La coupe est pleine et les femmes des syndicats élèvent la voix pour clamer un message clair: si les femmes le veulent, tout s’arrêtera. La grève des femmes le 14 juin 2019 est annoncée! Car la liste des discriminations est longue, très longue, comme l’ont fait remarquer les diverses oratrices, dont Lucie Waser du SEV.

Lundi, le Conseil national est entré en matière sur la révision de la Loi sur l’égalité. Mais, mardi, c’est une version allégée par rapport aux Etats – sans sanctions – qui a été adoptée. La déception des femmes est forte pour cet énième affront.

Françoise Gehring

Photos Annette Boutellier

Une foule de plus de 20000 personnes en cortège vers la Place fédérale à Berne le 22 septembre. La solidarité en mouvement

Le féminisme est nécessaire, aujourd’hui plus que jamais

Lucie Waser (SEV) motive la fouleà la Schützenmatte

Commentaires

  • Pascal

    Pascal 27/09/2018 09:32:15

    Wenn ich so die Löhne vergleiche sehe ich keinen Unterschied zwischen den Geschlechtern aber sehr wohl bei den Berufen.. Wie kann es sein das Büroangestellte 1000.- bis 2000.- mehr verdienen als Handwerker...? Das Schichtarbeiter weniger verdienen als Mo-Fr Angestellte.. Dort müsste man meiner Meinung nach mal was ändern.. aber ich denke das ist schlichtweg zu wenig interessant..

Ecrire un commentaire