| Communiqués de presse

décision de la Commission des finances du Conseil des Etats

Caisse de pensions CFF : bonne direction – mauvaise mesure

Le Syndicat du personnel des transports SEV salue la décision prise hier par la Commission des finances du Conseil des Etats selon laquelle la Confédération doit apporter sa contribution à l’assainissement de la Caisse de pensions CFF. Mais le SEV insiste sur le fait que, avec les 1,148 milliard de francs annoncés, l’assainissement n’est pas assuré de manière durable.

L’assainissement de la Caisse de pensions CFF est un sujet de longue haleine dans la politique suisse. Le problème remonte à 1999 lorsque, dans l’euphorie de la hausse boursière, on a laissé la caisse devenir indépendante sans un refinancement complet. Pour les autres externalisations de caisses de pensions de la Confédération, des solutions adaptées ont été trouvées, solutions qui vont plus loin que celle appliquée aux CFF.

En conséquence, un financement complémentaire s’avère nécessaire depuis des années. La Confédération doit apporter sa contribution car l’entreprise et le personnel sont déjà passés à la caisse depuis longtemps, et ils continuent à payer. Durant les dernières années, les déductions salariales ont augmenté à maintes reprises, et les prestations de la caisse de pensions ont par contre été retardées, voire elles ont diminué.

En décidant de soutenir la proposition du Conseil fédéral de verser un montant de 1,148 milliard de francs, la Commission des finances du Conseil des Etats va dans la bonne direction. Elle confirme que la Confédération à un rôle à assumer. Mais le président SEV Giorgio Tuti fait remarquer que « pour un refinancement correct (avec une réserve de fluctuation) il faudrait un montant beaucoup plus élevé ». Il ajoute que « cela n’a rien à voir avec un cadeau mais que c’est un droit légitime du personnel des CFF ».

Justement maintenant, avec l’actualité liée au tunnel du Gothard, il convient de rappeler que les CFF doivent pouvoir compter plus que jamais sur un personnel hautement qualifié. Une caisse de retraite sûre avec des prestations de qualité est l’un des éléments principaux liés à l’image qu’on se fait d’un employeur attractif.

Le SEV va continuer à agir pour que les élus des Chambres fédérales soient bien conscients de cette situation.

Ecrire un commentaire