| Actualité / journal SEV

Sur les traces de…

Patrick Cavelti, un mécanicien de locs multi-talents

Le mécanicien de locs Patrick Cavelti aime son travail, et il bouge aussi volontiers durant ses loisirs. Depuis 30 ans il travaille aux Chemins de fer rhétiques (RhB), donc il est membre SEV depuis 30 ans. Car pour lui la chose est claire: tout cheminot est aussi un syndicaliste.

Des rochers bloquent les voies et Patrick Cavelti doit stopper son train. Il descend, essaie d’enlever les cailloux qui font obstacle mais ils sont trop lourds. C’est alors que des voyageurs lui proposent spontanément leur aide. Ensemble ils arrivent à faire rouler les rochers hors de la voie et ils peuvent poursuivre leur route.

Une autre fois, l’air conditionné tombe en panne dans une voiture, les passagers sont autorisés à voyager en première classe dans la voiture de traction. Patrick se met à discuter avec eux et l’incident se termine par un bon repas, tous ensemble autour de la même table.

30 ans de RhB

Durant les 30 années passées aux RhB, Patrick a déjà vécu pas mal de choses. «Mes expériences ont été positives dans l’ensemble. J’ai supprimé les choses négatives de ma mémoire.» Il se sent mécanicien de locomotives corps et âme. Il aime être en déplacement. Toutefois il n’a pas rêvé depuis toujours de cette profession…

«Mon père travaillait dans un atelier et je l’aidais parfois quand j’étais jeune», raconte-t-il. «Mon maître d’école a toujours dit que j’allais devenir artisan.» Mais cette perspective ne l’enthousiasmait pas car les heures s’écoulaient beaucoup trop lentement dans l’atelier. En fait Patrick préférait être dehors, voir du pays, connaître des gens.

C’est alors qu’un ami agent de train lui a parlé de sa profession. Toute la journée dans le train en contact avec la clientèle: cette idée lui a plu. C’est ainsi qu’en 1989, Patrick commença la formation d’agent d’accompagnement des trains aux RhB, qu’on appelait alors «apprentissage de contrôleur». Il a directement adhéré au SEV au début de l’apprentissage. «Pour moi cela allait de soi, nous explique-t-il. Car tout cheminot est aussi un syndicaliste.»

Puis voilà qu’en étant aux chemins de fer, progressivement la profession de mécanicien de locs éveille l’intérêt de Patrick… Cependant à l’époque, il était nécessaire d’avoir une formation dans la mécanique: mince, si seulement il avait fait cet apprentissage en atelier !

Finalement il resta donc agent de train jusqu’à ce que les exigences changent, 15 années plus tard. Alors plus rien ne put se mettre en travers de sa route: Patrick Cavelti devint mécanicien de locs. Et depuis 13 ans maintenant, il travaille dans les cabines de conduite des RhB.

Actif au SEV

Déjà du temps où il était agent de train Patrick a fait ses premières expériences au SEV: il était membre suppléant et membre de la commission spéciale à la ZPV. Après son changement de profession la LPV l’a approché. «Ils m’ont dit que j’avais déjà de l’expérience», se rappelle-il en riant.

Tout d’abord il ne fut que représentant du personnel RhB mais soudain, les choses se sont accélérées. «Je ne voulais pas m’engager activement mais ça s’est fait quand même.» Aujourd’hui, Patrick est dans le comité SEV et au comité LPV. Il a une fonction importante et participe notamment aux négociations de la CCT d’entreprise avec la direction des RhB.

Patrick accorde une grande valeur à la solidarité, dans sa profession mais aussi au-delà. «Nous devons regarder plus loin que le bout de notre nez», déclare-t-il. «Chaque groupe professionnel est confronté une fois ou l’autre à des problèmes et a besoin de l’aide des autres.» Cela est d’ailleurs la grande force du SEV selon lui: «Le SEV représente tout le monde, il travaille de manière professionnelle et a des contacts politiques très utiles.»

Toujours en route

Patrick Cavelti aime aussi voir du pays durant ses loisirs. Il est père de deux jeunes adultes (ou presque) et part volontiers faire des tours en mountain bike dans les magnifiques montagnes des Grisons, ou de la voile car il aime glisser sur l’eau. Et notre mécanicien multifonctions brasse même sa propre bière dans une coopérative!

Les RhB ne le laissent pas complètement tranquille durant son temps libre car il fait des photos en freelance, par exemple pour le calendrier de cette année de l’entreprise. Il aime aussi faire voler son drone et prendre des clichés d’altitude spectaculaires.

Patrick Cavelti a de multiples talents et de nombreuses passions, et il est partout très engagé. Au SEV il se donne à fond pour défendre ses collègues des RhB. Malgré ses nombreux intérêts il ne pourrait pas imaginer changer encore une fois de profession: «J’aime trop rouler!»

Karin Taglang

Enable JavaScript to view protected content.

Commentaires

  • D'Alessandro Gilbert

    D'Alessandro Gilbert30/01/2020 08:56:18

    Magnifique article, un collègue du comité SEV que j'apprécie particulièrement.
    les mots solidarité et camaraderie sont deux mots parfait pour le décrire.

Ecrire un commentaire