| Actualité / journal SEV

Stefanie Mauritz

TS: première présidente

Stefanie Mauritz est la première présidente de section dans la sous-fédération TS. La collaboratrice Clean se sent «comme un coq en pâte».

Il s’agit presque d’un moment historique: le 27 avril dernier, Stefanie Mauritz est élue à l’unanimité par l’assemblée des membres à la présidence de la section TS Ostschweiz. Elle devient ainsi la première présidente de section de la sous-fédération du personnel du service technique. Qu’est-ce que cela lui fait d’être la «première»? «Je trouve ça bien!», s’exclame Stefanie Mauritz en riant. «Je me sens très bien parmi mes collègues masculins.» Stefanie Mauritz est très souvent la seule femme – pas étonnant, avec un taux de femmes de 2,6% chez TS. A l’assemblée des délégués elle était aussi l’unique femme. Bien sûr, ce serait bien si elle avait plus de collègues féminines pour la soutenir à la sous-fédération TS, nous confie la collaboratrice Clean. «Mais au final, chacune est libre de décider pour elle-même. Et ce n’est pas toujours un mal d’être la seule.»

Des hôtels de luxe au rail

Stefanie Mauritz est née en 1980 à Rostock en Allemagne. Elle y a habité et travaillé jusqu’en 2009. Après une formation de trois ans pour devenir gestionnaire en économie familiale diplômée, Stefi Mauritz a travaillé dans des hôtels de 3 à 5+ étoiles. Elle a nettoyé des chambres, préparé des buffets de petit-déjeuner, et effectué des gardes de nuit. «C’était un bon travail et je l’ai fait avec plaisir», se rappelle la jeune femme de 39 ans.

En 2009, sa famille la fait venir en Suisse. En effet, depuis quelques années la soeur de Stefi vit à Arbon et ses parents près d’Aadorf dans le canton de Thurgovie. Durant les premières années en Suisse, Stefi Mauritz a travaillé à l’hôpital d’Uster, à la centrale des lits où elle effectuait le nettoyage, la désinfection et l’entretien des lits. Puis soudain elle est tombée sur une annonce des CFF pour laquelle elle a postulé, et elle a été engagée pour un poste fixe. «J’aime bien ce travail et je suis fière d’être un élément de la grande famille des CFF.»

Aux CFF, Stefanie Mauritz travaille en tant que collaboratrice Clean. Elle a été d’abord engagée au centre d’entretien de Hegmatten et depuis une année, elle travaille dans le centre d’entretien de Pünten à Oberwinterthour. C’est là que sont nettoyées les voitures du RER zurichois. Ce que préfère Stefi, c’est prélaver l’avant et l’arrière des compositions avant de les envoyer dans le tunnel de lavage. Elle n’a rien contre le fait de devoir vider les réservoirs des toilettes - «même si des fois ça sent mauvais», rigole-t-elle. Par contre elle est bien contente qu’au centre d’entretien de Pünten on ne s’occupe pas d’enlever les graffitis, car elle trouve ce travail ingrat. «Je préfère nettoyer 20 toilettes, cela ne me fait rien», affirme Stefi avec bonne humeur, malgré sa fatigue suite au tour de nuit. Son horaire prévoit deux semaines de travail de jour puis deux semaines de travail de nuit.

Stefanie Mauritz est membre SEV depuis 2015. Son ancien collègue CFF Christoph Geissbühler l’a convaincue d’adhérer lors de sa première tournée de recrutement. Avoir une bonne protection juridique était pour elle à l’époque la raison principale d’une adhésion, se rappelle Stefi Mauritz. «Car lorsqu’un problème surgit, on a un réel soutien!»

Prochain arrêt: tournée du bus

Lorsqu’il a fallu trouver une personne pour assurer la présidence de la section TS Ostschweiz, la commission de sélection des candidatures s’est adressée entre autres à Stefanie Mauritz. Elle a tout d’abord longuement réfléchi et s’est entretenue avec son compagnon. Elle n’avait aucune expérience en la matière et pour elle, cela était tout nouveau. Mais finalement Stefanie a décidé de présenter sa candidature.

Jusqu’ici, sa nouvelle fonction lui convient bien. «Ma participation au congrès a été très intéressante mais aussi très intense.» Heureusement, les collègues SEV étaient là pour prodiguer conseils et recommandations. «J’aimerais remercier Claude Meier, Christoph Geissbühler, Roger Derungs et tous les membres de la commission de sélection des candidatures ainsi que mon compagnon pour leur soutien et leur confiance. J’espère que je ne vous décevrai pas!», tient encore à ajouter Stefanie Mauritz.

Sa première tâche sera d’organiser la venue du bus du centenaire le 15 juillet au centre d’entretien d’Hegmatten. Encore quelque chose de nouveau pour Stefanie Mauritz: «Je vais devoir me jeter à l’eau. Je ferai de mon mieux!», affirme la nouvelle présidente de section avec confiance.

Elisa Lanthaler

Enable JavaScript to view protected content.

Ecrire un commentaire