| Actualité / journal SEV

Dernière séance du comité directeur SEV

Pas d’argent, pas de partenaire : les CFF font vraiment souci

Deux mauvaises nouvelles en deux jours pour les CFF: cela a donné matière à discussion aux membres du comité directeur.

Ancien comité directeur

Le Conseil fédéral a annoncé mercredi sa décision de réduire la convention de prestations avec les CFF et de ne pas accorder l’argent demandé pour les infrastructures. Et jeudi, on apprenait l’échec de la recherche de partenaires pour CFF Cargo. « Ces informations augmentent une fois de plus la pression sur les places de travail et sur les conditions de travail » a déclaré Manuel Avallone, viceprésident SEV, devant le comité directeur. Giorgio Tuti, président, a renchéri: « La situation du partenariat social doit être examinée de façon très précise début janvier ».

Ces positions ont été soutenues par les présidents centraux de différentes sous-fédérations. « Nous devons faire un état des lieux et regarder au plus vite où nous en sommes dans les différents dossiers! » ont souligné plusieurs orateurs. Maintenant il manque non seulement l’argent pour la caisse de pensions, mais aussi pour les infrastructures. Et il manque carrément un partenaire pour Cargo.

« Soyons francs : c’est une tempête qui se prépare » a souligné un participant, en parlant de l’année prochaine. Le comité directeur partage l’avis de la présidence, comme quoi mener des négociations CCT dans ces circonstances serait délicat et source de conflits.

L’Infrastructure a besoin de cet argent

Giorgio Tuti a répété la demande du SEV, à savoir que la Confédération ne remette pas le financement de l’infrastructure à plus tard, pour les CFF mais aussi pour les chemins de fer privés. « Avec cette façon de se dérober, le Conseil fédéral met tout le système des transports publics en danger » a-t-il souligné.

A propos de CFF Cargo, le comité directeur s’est posé la question de savoir ce que provoquera cette nouvelle donnée. « Les contacts générés par la recherche de partenaires doivent être utilisés lors des prochaines étapes de développement » estime Manuel Avallone, « les CFF ne peuvent en aucun cas retomber dans leur jeu de la concurrence agressif ! »

La suite? Le comité SEV

Il régnait une ambiance particulière durant ce comité directeur, bien que les sujets graves n’aient pas manqué. Le passage à la nouvelle année est en effet synonyme de quelques changements: l’actuelle présidence formera le comité directeur et les présidents centraux deviendront membres du comité, le nouvel organe de direction stratégique du SEV.

Peter Moor/Hes

Ecrire un commentaire