| Actualité / journal SEV

Angle droit

Sécurité absolue

Max est à l’hôpital, la tête bandée et un pied dans le plâtre. En route pour le travail avec son vélo électrique, force lui a été de constater à ses dépens que la vitesse doit être adaptée aux virages. Arrivant beaucoup trop vite dans une courbe serrée, il s’est retrouvé au sol après avoir chuté. Il pensait que son casque de vélo le protégeait, mais celui-ci s’est brisé avec le choc. Max a compris qu’il ne faut pas plaisanter avec la sécurité et que rien n’est vraiment sûr.

Nous avons tendance à vouloir la plus haute sécurité possible. Ainsi, nous nous assurons contre toutes sortes de risques abstraits, portons un casque et équipons notre voiture de nombreux capteurs de sécurité. Et n’oublions pas les caméras de surveillance et les portes avec double serrure. Mais est-ce que cela fournit assez de sécurité?

Dans la vie, chaque domaine a un autre standard de sécurité; nous devrions nous concentrer sur ce qui est indispensable et définir nos attentes en matière de sécurité.

Assurances:

La sécurité est généralement prise en charge par les assurances. Toutefois, il faut veiller à ce que les prestations qui doivent absolument être couvertes soient inclues dans la police et qu’il n’y ait pas de double assurance. Ainsi par exemple les accidents professionnels sont généralement couverts par l’employeur et il est inutile de les assurer une deuxième fois par le biais de la caisse maladie.

Véhicules:

Au jour d’aujourd’hui, il existe tellement de systèmes d’assistance que nous avons l’impression que nous ne devons plus rien contrôler par nous-mêmes. Toutefois, ces systèmes ne remplacent en aucun cas une conduite prévoyante. En effet, le mieux est parfois l’ennemi du bien. Pour garantir la sécurité sur la route, il faut impérativement adapter son comportement au volant en fonction des conditions.

Chez soi:

Là également, nous voulons être en sécurité sans toutefois devoir nous barricader. Cependant, les systèmes de sécurité doivent être adaptés à chaque situation bien spécifique. Il faut s’adresser à la police et à certaines entreprises spécialisées qui offrent des conseils individuels en la matière.

Au travail:

Le personnel qui travaille avec des machines est tenu de respecter des réglementations bien précises. Il doit suivre des modes d’emploi contenant des consignes de sécurité très strictes ou des instructions particulières. D’autres travaillent également selon des dispositions très claires en matière de sécurité avec des prescriptions et des directives spécifiques. Ceci en premier lieu pour le propre intérêt des travailleurs. Mais également parce que les assurances ne garantissent pas toutes les prestations en cas d’accident si les prescriptions n’ont pas été respectées. Dans le programme Movendo ou de la Suva, on trouve différents cours portant sur la question de la sécurité.

Internet et téléphones portables:

Là également, la question est vaste en ce qui concerne la sécurité. Doter les appareils de mots de passe, protéger l’accès internet avec un Firewall et rappeler aux utilisateurs de ne pas forcément ouvrir toutes les pièces jointes aux mails sont les premiers pas pour se prémunir contre les virus.

Revenons à Max. Il a encore bien d’autres questions qui lui trottent dans la tête sur le problème de la sécurité. Il sait bien qu’il n’a pas adapté son style de conduite aux conditions. Avec cette expérience, il a réalisé combien il est important de se soucier de sa propre sécurité et de pouvoir en discuter avec des personnes compétentes. N’hésitez pas: le team d’assistance judiciaire vous renseigne.

Ecrire un commentaire