| Actualité / journal SEV

Table ronde concernant le dépôt de Goldau

Dépôt de Goldau: le SEV exige un concept de production nocturne et un pool de mécaniciens

La communauté de négociation (CN), composée du SEV, du VSLF, de transfair et de l'ACTP, a rencontré les responsables de CFF Cargo le 1er décembre. Ces derniers lui ont expliqué pourquoi le dépôt de Goldau devait être fermé si rapidement. Mais Cargo n'a pas pu expliquer de manière transparente tous les processus, ni en particulier pourquoi les trains ne pouvaient plus s'arrêter entre minuit et 5 heures du matin à Goldau. La CN exige de Cargo la mise sur pied d'un concept de production transparent et l'examen d'un «pool de personnel des locs pour la Suisse centrale», en commun avec CFF Cargo International, CFF Voyageurs et le SOB.

Goldau.

Après la discussion avec les responsables Cargo, la CN et le personnel de Goldau sont toujours très étonnés que CFF Cargo ait décidé de fermer maintenant le dépôt de Goldau puisque d'après ses propres déclarations, CFF Cargo connaîtra en février 2021 seulement les fondements exacts basés sur les chiffres. Il n'est donc pas à exclure que plus tard, cette décision hâtive de CFF Cargo se paie cher et qu'un manque de personnel des locs doive être compensé à grands frais. Il pourrait aussi arriver que dans certains dépôts, on ait un besoin urgent des mécaniciens de locs de Goldau afin de pouvoir assurer les prestations de roulement. La raison de la suppression du site de Goldau est à rechercher au niveau de la technique d'infrastructure et non pas dans les effectifs de mécaniciens chez Cargo.

La CN s’étonne également que le concept d'exploitation du trafic marchandises élaboré par la branche sur l'axe du Gothard déjà en 2012 ne prévoie plus de point de changement du système d'exploitation en Suisse centrale au moment de la finalisation des NLFA. Ceci d'autant plus que CFF Cargo a encore assuré en 2015 aux collaborateurs sous contrat sur le site de Goldau que leurs postes étaient «garantis», une confirmation orale a été donnée pas plus tard qu'au début 2020. Les syndicats regrettent en outre que dans le processus politique pour l'extension de l'infrastructure ferroviaire, il ne soit pas envisagé de faire une extension des installations pour les longues compositions de marchandises, par exemple à Arth-Goldau pour les trains de 750 mètres. Est-ce qu'ici la volonté politique a failli?

Troisièmement, la CN a eu la confirmation à la table ronde que, du point de vue de l'infrastructure, il était encore possible de prévoir entre minuit et 5 heures du matin des sillons supplémentaires et des haltes pour les changements de personnel des locs en Suisse centrale.

Examiner la production depuis Goldau entre minuit et 5 heures du matin

Au moins, rien n'empêche une production depuis Goldau dans ce laps de temps du point de vue de l'Infra. Pour cette raison, et parce que les activités de production chez Cargo sont plus importantes durant la nuit, la CN exige que les responsables de Cargo présentent des chiffres sur les coûts de production pour les activités depuis Goldau durant ces heures. Ceci avec et sans halte à Goldau, resp. en Suisse centrale, et avec et sans maintien d'un dépôt à Goldau, resp. d'un pool de production du personnel des locs en Suisse centrale.

Examiner la possibilité d'un «pool de production du personnel des locs en Suisse centrale»

La CN exige de CFF Cargo l'examen d'autres options qui rendraient possible de conserver à l'avenir encore un dépôt Cargo à Goldau, resp. à Schwyz. Une option serait de créer un pool commun de personnel des locs avec CFF Cargo, CFF Cargo International, CFF Voyageurs et le SOB. Et d'intégrer également les éventuels transports de déblais issus du deuxième tube routier prévu au Gothard.

Adapter le délai de départ de Goldau

Pour les mécaniciens de locs concernés par la suppression des prestations à Goldau, CFF Cargo a déjà évoqué des solutions de reprises par CFF Voyageurs, CFF Cargo International et le SOB. A l'interne de Cargo également le personnel des locs peut se porter candidat pour d'autres sites, en particulier là où les prestations vont probablement être transférées. Malheureusement pour les personnes concernées, il ne s'agit pas de dépôts qui se trouveraient dans leur région. Les délais de candidature chez CFF Voyageurs sont beaucoup trop courts pour les intéressés. La CN exige des délais adéquats ainsi que d'autres offres de transfert constantes et flexibles au cours des prochaines années à l'intérieur du groupe CFF.

Mais avant tout ce sont les délais qui doivent être prolongés pour un départ de Goldau, afin qu'il y ait suffisamment de temps pour clarifier les deux points précités et éviter ainsi que des actions irréversibles ne soient effectuées.

Pour tout changement de lieu de service, la situation individuelle doit être prise en compte et évaluée.

Davantage d'informations auprès de Philipp Hadorn, secrétaire syndical SEV:

Enable JavaScript to view protected content., 079 600 96 70.

Ecrire un commentaire