| Communiqués de presse

Mesures salariales BLS SA 2009

BLS : le tribunal d’arbitrage fixe une augmentation salariale de 2,7% au total

Le tribunal d’arbitrage sous la direction de M. Ueli Hofer a délibére au sujet des mesures salariales BLS. Selon la décision du tribunal d’arbitrage, BLS SA s’engage à accorder des moyens de 1,3 % pour les augmentations de salaire individuelles liées au système, à partir du 1er avril 2009. En outre, BLS SA s’engage à accorder à ses collaboratrices et à ses collaborateurs une augmentation générale des salaires de 1,4 % a partir du 1 er avril 2009.

Après que la fourchette d’écart sur les revendications réciproques des partenaires sociaux, au sujet des négociations salariales se soit agrandie en automne 2008 et qu’aucun dénominateur commun ne put être trouvé, les syndicats ont décidé de faire appel au tribunal d’arbitrage CCT de BLS SA.

Le tribunal d’arbitrage a délibéré le 9 mai 2009 à Berne, sous la direction de M. Ueli Hofer, ancien président de la Cour suprême du canton de Berne. Se basant sur les revendications des partenaires sociaux CTT BLS SA, d’une part ainsi que SEV et transfair, d’autre part, au sujet des mesures salariales à partir du 1 er avril 2009.   Selon la décision du tribunal d’arbitrage, BLS SA s’engage à accorder des moyens de 1,3 % pour les augmentations de salaire individuelles liées au système, à partir du 1er avril 2009. En outre, BLS SA s’engage à accorder à ses collaboratrices et à ses collaborateurs une augmentation générale des salaires de 1,4 % a partir du 1 er avril 2009.

Pour des raisons dépassant ses compétences, le tribunal d’arbitrage ne peut entrer en matière sur les revendications de la communauté de négociations des syndicats du personnel CCT BLS (SEV et transfair) en vue d’un jour de vacances supplémentaire et une prise en compte des années de travail sur la rente transitoire AVS pour les anciens collaborateurs/trices des CFF, passés au BLS, ainsi que sur la revendication de BLS SA, selon laquelle un montant doit être utilisé en faveur d’une harmonisation et d’une baisse sur les déductions de salaire. D’autres revendications ont été réfutées par le tribunal d’arbitrage.

Avec une augmentation générale de salaire de 1,4%, par rapport aux 2,9% revendiqués pour une pleine compensation du renchérissement, cette augmentation est, dans la situation économique et financière actuelle, acceptable pour BLS SA. En revanche, en raison des moyens à présent engagés, l’objectif d’harmoniser les déductions de salaire disparates entre les collaborateurs/trices, issues de la fusion, ainsi que la baisse des déductions de salaire des employé(e)s assuré(e)s auprès de l’Ascoop, ne peut être atteint.

Selon M. Nick Raduner, secrétaire du syndicat SEV, la décision qui a été prise peut être considéré comme satisfaisante: « il est important pour nous, d’avoir la certitude que les négociations salariales doivent avoir lieu avec la vision sur l’année écoulée. » L’appel au tribunal d’arbitrage a été bénéfique, le personnel du BLS peut ainsi prendre part dans son ensemble au mesures salariales: « Selon la proposition du BLS, les collaborateurs/trices auraient profités de façon inégale de ces mesures. Ceci est à présent corrigé.


Pour de plus amples renseignements,

Ecrire un commentaire