45 critères de mobbing

« Suis-je mobbé ? »

Beaucoup de choses ont été écrites sur le mobbing. C’est un mot à la mode, mais que se cache-t-il là-derrière ? La plupart du temps, il s’agit de conflits non résolus, d’un endurcissement de la situation et d’abus d’autorité. Avez-vous le sentiment d’être mobbé ? Si oui, informez-vous à ce propos via ce test.

L’équipe de protection juridique reçoit beaucoup de demandes en lien avec le mobbing. Elle se rend compte que chacun entend ce qu’il veut par ce terme. Ce n’est pas parce qu’on se fait réprimander par un chef qu’on subit forcément du mobbing. Ci-après la liste des critères selon Heinz Leymann.

Cochez les critères qui correspondent à votre situation.

Ceux en lien avec la possibilité de s’exprimer:

  • Le chef refuse à la personne harcelée la possibilité de s’exprimer
  • Elle est constamment interrompue
  • Les collègues l’empêchent de s’exprimer
  • Les collègues hurlent, invectivent la personne harcelée
  • Critique constante du travail effectué
  • Critique constante de la vie privée
  • Terreur par téléphone
  • Menaces verbales
  • Menaces écrites
  • Refus de communiquer signifié par des regards et des gestes dépréciatifs
  • Refus de communiquer signifié par des allusions mais sans indiquer de raison précise

Ceux en lien avec les relations sociales:

  • On n’adresse plus la parole à la personne harcelée
  • On fait en sorte que la personne harcelée ne puisse plus entrer en dialogue
  • La personne harcelée se fait assigner un lieu de travail éloigné de celui de ses collègues
  • Les collègues de travail ont l’interdiction d’adresser la parole à la personne harcelée
  • La personne harcelée est traitée comme si elle n’existait pas

Ceux en lien avec la réputation:

  • On dit du mal de la personne harcelée dans son dos
  • On répand des rumeurs
  • On ridiculise la personne harcelée
  • On prétend qu’elle est un, une malade mentale
  • On essaie de contraindre quelqu’un à aller consulter un psychiatre
  • On se moque d’une infirmité
  • On imite la démarche, la voix ou les gestes de quelqu’un pour le ridiculiser
  • On s’attaque aux convictions politiques ou religieuses de quelqu’un
  • On se moque de la vie privée de quelqu’un
  • On se moque de la nationalité de quelqu’un
  • On contraint quelqu’un à exécuter un travail qui porte atteinte à sa dignité
  • On note le travail de la personne harcelée de manière inéquitable et en des termes malveillants
  • On met en doute le bien-fondé des décisions prises par la personne harcelée
  • On invective quelqu’un ou on lui adresse des propos déshonorants
  • Tentatives d’approche sexuelle ou offres verbales de relations sexuelles

Ceux en lien avec la qualité du travail:

  • La personne harcelée ne se voit plus assigner de travail
  • On lui ôte toute occupation au travail, de telle manière qu’elle ne puisse même plus donner des tâches elle-même
  • On lui donne à faire des travaux qui n’ont pas de sens
  • On lui fait faire des travaux qui ignorent ses capacités réelles
  • On lui donne constamment de nouvelles tâches à exécuter
  • On lui fait faire des travaux qui la blessent dans son amour-propre
  • On lui fait faire des travaux exigeant des qualifications supérieures aux siennes afin de la discréditer

Ceux en lien avec la santé:

  • On l’oblige à faire des travaux qui nuisent à sa santé
  • Menace de violences physiques
  • Actes de violence légère à titre d’avertissement
  • Sévices corporels
  • On engendre des frais à payer par la personne harcelée pour lui nuire
  • On cause des dégâts physiques au domicile ou sur le lieu de travail de la personne harcelée
  • Agressions sexuelles.

Mobbing: résultats du test

Le mobbing ne consiste pas en un acte isolé, mais en un mode de comportement qui se répète sur un plus ou moins long terme. Il se caractérise par des relations de pouvoir inégales. On parle de mobbing lorsqu’une ou plusieurs des 45 situations ont lieu sur 6 mois ou plus, au moins une fois par semaine. Afin de déterminer s’il s’agit vraiment de mobbing, il faut un examen général neutre de la situation et une vue objective des faits.

Quelques « trucs » pour de meilleures relations de travail:

  • aborder à temps les conflits sur la place de travail, clarifier les malentendus de suite;
  • en cas de mobbing, remplir un « agenda » avec photos, dates, horaires, lieux, témoins et personnes présentes;
  • ne pas « répondre » soi-même en faisant à son tour du mobbing, cela rendrait encore plus difficile la résolution du conflit;
  • ne pas se laisser mettre « au coin », mais prendre plutôt l’initiative;
  • se plaindre à la bonne personne (supérieur hiérarchique ou employeur);
  • ne pas traiter quelqu’un de « mobbeur » trop rapidement, car c’est un terme délicat et très fort.

On parle de mobbing seulement lorsque les actes sont répétés régulièrement au long de plusieurs mois.

L’équipe de protection juridique

Ecrire un commentaire