| Communiqués de presse

Le Syndicat du personnel des transports manifeste à Bruxelles

Le Syndicat du personnel des transports SEV s’est associé à la semaine d’action européenne Fair transport du syndicat européen des transports ETF. Une délégation du SEV a manifesté ce mercredi 27 mars 2019 à Bruxelles. La manifestation a réuni plusieurs milliers personnes. Le président du SEV Giorgio Tuti, qui dirige aussi les cheminots européens, rappelle que « le dumping à l’échelon européen met les salaires suisses sous pression. Il est donc nécessaire d’agir sur le plan européen ».

Le SEV, Syndicom et une délégation de Fairlog ont manifesté mercredi à Bruxelles dans le cadre de l'action européenne Fair Transport.

Fair Transport Europe (Transports équitables en Europe) est une campagne de l'ETF contre le dumping social dans le secteur européen des transports. L'ETF lutte pour des emplois de qualité pour les travailleurs et les travailleuses du secteur des transports et pour un service sûr, fiable et abordable pour les clients. Les syndicats européens des transports s'unissent pour exiger la fin de la concurrence déloyale et de l'exploitation.

Stop au dumping social et à l'exploitation salariale

Le dumping social touche les travailleurs des transports dans toute l'Europe :

  • Les travailleurs envoyés dans d'autres pays sont souvent moins bien payés que les salariés locaux.
  • Les conducteurs sont en danger car ils travaillent de longues heures, parce que les employeurs et les gouvernements ne font pas respecter les règles sur les temps de conduite et de repos.
  • Emplois détruits par la concurrence déloyale parce que les coûts sont le critère numéro 1 et non de la qualité.
  • Les entreprises internationales qui recherchent les contrats les moins chers laissent les travailleurs sans accès clair aux soins de santé et à la sécurité sociale.
  • Les travailleurs sont forcés d'accepter des contrats à court terme et précaires.
  • La sous-traitance constante, le travail intérimaire et le faux travail indépendant, autant de situations qui rompent le lien entre le personnel et les employeurs.

Les entreprises exposées à une concurrence excessive réagissent souvent par le dumping social. Elles évitent ou abusent de la réglementation sociale au nom des profits à court terme. Ce dumping social fait baisser les salaires et détériorent les conditions de travail du secteur des transports dans toute l'Europe.

Elle accroît également le clivage entre les personnes appartenant à différents groupes nationaux et professionnels. Il ne s'agit pas seulement d'une menace pour les emplois dans le secteur des transports, mais aussi d'un danger pour la cohésion sociale et la confiance des citoyens en une société européenne ouverte.

Transports équitables en Europe

Une autre voie est possible. Le secteur des transports peut créer des millions d'emplois de qualité pour les Européens. En particulier, la participation des femmes dans les transports devrait augmenter. Des contrats sûrs, des salaires adéquats et des conditions de travail équitables ne sont pas des exigences démesurées – ce sont des droits universels.

«Nous ne pouvons permettre que le dumping social détruise des emplois de qualité. L'ETF et ses organisations affiliées attendent des responsables politiques qu'ils s'engagent clairement à défendre et à développer un travail de qualité dans le secteur des transports. C'est indispensable pour mettre en place un transport équitable ! », souligne Giorgio Tuti.

L’ETF propose aussi donc des mesures dont la création de 250 000 emplois décents au cours du prochain mandat des institutions européennes(2019-2024) . Dans le même temps, les emplois qui disparaîtraient du fait de la numérisation ou de l'automatisation doivent être sauvegardés par recyclage ou requalification. Une hausse de salaire est aussi nécessaire. L’ETF rappelle qu’en 2015, près de 10 % des travailleurs des 28 États membres de l'UE vivaient en situation de risque de pauvreté et cette proportion augmentait. «Les travailleurs des transports sont vulnérables en raison de la nature mobile de leur travail ainsi que de l'exposition au dumping social et leurs salaires stagnent, voire diminuent. Une augmentation de salaire serait bonne pour l'économie, pour les entreprises, pour la croissance, pour l'emploi et pour les travailleurs.»

La Fédération européenne des travailleurs des transports est une organisation syndicale paneuropéenne représentant les intérêts de plus de 5 millions de travailleurs des transports. Elle compte plus de 200 syndicats affiliés dans 41 pays.

Ecrire un commentaire