| Actualité / journal SEV, Communiqués de presse

Congrès SEV

La libéralisation dans le viseur du SEV, un Romand élu à la direction

Réuni en Congrès à Berne, le Syndicat du personnel des transports (SEV) a élu un Romand, Christian Fankhauser à la direction du syndicat. Il succède à Manuel Avallone. Le président du SEV, Giorgio Tuti, a vertement critiqué la concurrence dans les transports publics et demande que la vision 2030 de l’OFT soit redéfinie.

Giorgio Tuti tourne son regard vers l’avenir du SEV et des transports publics, étroitement liés. «Notre combat pour de bonnes conditions de travail et de vie prend aussi la forme de la lutte politique. Ainsi, depuis plus de 20 ans, nous nous opposons à la concurrence dans les transports publics. Ces 5 dernières années, nous n’avons pas arrêté de critiquer les conséquences de la libéralisation sur notre système de transports bien huilé qui a fait ses preuves dans la collaboration les uns avec les autres, pas les uns contre les autres. La vision 2030 de l’Office fédéral des transports doit être redéfinie !» La concurrence, dans le trafic grandes lignes par exemple, ne peut faire que des perdants, en premier lieu le personnel des entreprises.

Christian Fankhauser élu à la direction

Le Congrès a élu Christian Fankhauser, 55 ans, à la direction. Secrétaire syndical au SEV depuis 15 ans, il est actuellement coordinateur de la branche des Bus au SEV et encadre les membres d’entreprises comme les Transports publics de la région lausannoise ou les Transports publics fribourgeois. Il a mis sur pied plusieurs campagnes, dont celle contre les agressions dans les transports publics ou celle pour améliorer la santé au travail. Son credo : «Le monde du travail s’est durci ces dernières décennies, dans les transports publics aussi. Je suis convaincu de la nécessité de se montrer encore plus offensif, notamment en lien avec les défis de la numérisation. Je souhaite poursuivre le développement de notre organisation grâce à ce principe qui m’est cher: c’est sur la base de mandats clairs que nous défendons les travailleurs et les travailleuses.»

Il succède à Manuel Avallone, qui a été chaleureusement remercié par le président Giorgio Tuti : «Manuel Avallone a renouvelé 3 CCT CFF / CFF Cargo durant ses 11 ans de mandat. » Et s’adressant à lui : « Tu as droit à l’immense respect de nous tous et toutes pour ton travail et ta loyauté.»

Manuel Avallone a pu mettre encore une fois son engagement en évidence grâce à une action des délégué-e-s qui exigent que le personnel CFF ait droit à une part du bénéfice des CFF de 568 millions réalisés en 2018. Pour l’instant l’entreprise fait la sourde oreille.

Le 3 juin, les festivités du centenaire ont battu leur plein également au Kursaal de Berne. Un bus-exposition sillonnera la Suisse du 3 juin au 30 novembre. Il fait d’ailleurs halte à Berne le 4 et le 5 juin, puis à Soleure le 7 juin. Tous les arrêts peuvent être consultés sur sev-online.ch/bustour

Toutes les informations sur le centenaire du SEV sur la page dédiée 100.sev-online.ch

Images de presse

Photos: Alexander Egger

Ecrire un commentaire