| Communiqués de presse

Domo Reisen : le SEV salue la position de l’OFT

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) salue la décision de l’Office fédéral des transports (OFT) de ne pas accorder de concession à Domo Reisen dès le prochain changement d’horaires. Le SEV est notamment satisfait que l’OFT analyse avec sérieux les conditions nécessaires à l’obtention d’une concession pour l’exploitation de lignes de bus longue distance. Malgré cette bonne nouvelle, le SEV rappelle qu’il est opposé aux bus longue distance qui concurrencent le rail suisse pour lequel la Confédération investit des sommes colossales.

« Il est réjouissant que l’OFT analyse avec sérieux une demande de concession. Néanmoins, hormis le fait que Domo Reisen n’ait pas les accords nécessaires pour s’arrêter dans certaines localités, nous ne savons pas grand-chose des conditions à remplir pour obtenir une concession », critique Daniela Lehmann, coordinatrice de la politique des transports au SEV. « En particulier, l’OFT ne précise pas quelles sont les conditions de travail et salariales à respecter pour obtenir une concession, précise le président du SEV Giorgio Tuti. Pour le SEV, Domo Reisen devrait s’adapter aux usages dans le trafic grandes lignes. C’est donc la CCT CFF qui fait foi. »

Malgré ces protections, le SEV est toujours fondamentalement opposé à la concurrence du rail par des bus longue distance. « Avec le « oui » du peuple suisse au financement et à l’aménagement de l'infrastructure ferroviaire FAIF, un signal clair a été donné afin que le rail reste le principal moyen de transport. Tout le monde parle de transfert du trafic de la route au rail et de routes surchargées. Et voilà maintenant que l’OFT veut encombrer encore plus la route. »

Domo Reisen veut exploiter des lignes rentables pour le rail. « En Suisse, les tronçons des grandes lignes peu rentables pour les trains ne le seront pas davantage pour les bus. La concurrence sur les lignes rentables affaiblit donc les entreprises ferroviaires qui exploitent aussi des lignes qui le sont moins », conclut Giorgio Tuti. 

Pour plus de renseignements

Giorgio Tuti, président SEV : 079 221 45 64
Vivian Bologna, responsable de la communication : 079 463 52 54

Commentaires

  • Hans-Peter Graf

    Hans-Peter Graf 07/12/2017 14:47:51

    Gute Stellungnahme, auch wenn ich schlussendlich mit einem Ja des BAV rechne. Zu stark ist auf leitender Ebene die «Freude an der Konkurrenz» vorhanden.
    Apropos GAV: Als Vergleich in Sachen Anstellungsbedingungen könnte auch der GAV PostAuto Schweiz AG herangezogen werden. Immerhin ist PostAuto die grösste Busunternehmung im öffentlichen Verkehr der Schweiz.

Ecrire un commentaire