| Communiqués de presse

Financement supplémentaire nécessaire pour l’infrastructure ferroviaire

Le SEV attend une décision rapide de la Confédération

L’infrastructure ferroviaire ne doit plus être négligée. C’est ce qui ressort de l’expertise réalisée par CFF Infrastructure, confirmant les craintes exprimées depuis longtemps par le SEV. La Confédération, en tant que propriétaire, a le devoir d’octroyer sans délai les moyens nécessaires. Les besoins de l’infrastructure ne se limitent pas seulement aux chantiers, ils concernent aussi l’effectif du personnel.

« Depuis de nombreuses années, le Syndicat du personnel des transports SEV signale que les CFF investissent trop peu de temps et d’argent pour l’entretien du réseau », souligne le président SEV Giorgio Tuti. La constante augmentation du trafic amène une plus grande usure de l’infrastructure mais aussi des laps de temps plus courts pour l’entretien. C’est pourquoi les travaux sur les chantiers doivent être limités au minimum.

L’audit présenté aujourd’hui concernant la situation du réseau confirme cet état de fait. La Confédération, en tant que propriétaire (de l’infrastructure comme des CFF), est tenue d’apporter son aide. Le SEV a déjà exprimé son irritation lorsqu’en décembre dernier, la Confédération n’a pas accordé les moyens nécessaires dans le cadre du renouvellement de la convention de prestations. « Des moyens supplémentaires sont indispensables ; ceux-ci ne peuvent pas être simplement économisés ailleurs dans le domaine des transports publics, car l’ensemble du système a déjà atteint ses limites » déclare Giorgio Tuti. Pour en définir le financement, il ne faut jamais perdre du vue que les transports publics doivent être constamment développés. Les mesures ne doivent pas mener à un transfert de passagers ou de marchandises du rail sur la route.

De grandes tâches attendent CFF Infrastructure. « La réalisation de l’entretien sera extrêmement exigeante à l’avenir au vu des besoins plus élevés » explique le vice-président SEV Manuel Avallone, et d’ajouter : « la division Infrastructure aura besoin d’un personnel qualifié qui s’identifie étroitement à l’entreprise. Pour cela, des structures claires et durables sont nécessaires, afin de pouvoir fournir un travail de qualité. » Le SEV demande aux CFF de recruter sans délai du personnel supplémentaire et de redoubler d’efforts pour permettre au personnel existant de se qualifier afin d’assumer les défis à venir.

Ecrire un commentaire