| Communiqués de presse

Le SEV salue les décisions du Conseil fédéral sur l’extension du réseau ferroviaire

Le Conseil fédéral est sur la bonne voie

Le Syndicat du personnel des transports SEV se réjouit des décisions prises par le Conseil fédéral pour une extension des transports publics et du trafic d’agglomération. L’infrastructure ferroviaire est à ses limites et les chiffres des trafics voyageurs et marchandises continuent d’augmenter. Des optimisations ne suffiront pas, il faut étendre l’infrastructure. Le SEV va intervenir auprès du Parlement et devant le peuple pour soutenir le développement des transports publics.

Aujourd’hui, lors de sa dernière séance de l’année 2008, le Conseil fédéral a pris des décisions importantes pour les transports publics. Giorgio Tuti, président SEV a.i., est satisfait : « Ce sont de bonnes nouvelles pour les transports publics, si l’on considère les discussions sur les finances fédérales menées actuellement ».

Mesures urgentes et nécessaires pour le trafic d’agglomération

Le Conseil fédéral met en consultation ses propositions d’améliorations pour le trafic d’agglomération. Le SEV, déjà gagnant en 2004 contre le projet Avanti, est satisfait de voir que le Conseil fédéral veut aller de l’avant et soutenir d’autres projets pour les agglomérations. Si l’on considère les améliorations massives apportées par la première étape de Rail 2000 avec 5,9 milliards de francs, on peut se douter de l’effet du paquet « trafic d’agglomération » avec un total de 6 milliards de francs. Beaucoup de lignes, dans les agglomérations, ont des problèmes pour tenir l’horaire aux heures de pointe. Des améliorations sont urgentes à cet endroit. Le SEV ne s’exprimera pas sur chaque projet régional. Il est cependant important que les entreprises reçoivent suffisamment de moyens pour l’exploitation des infrastructures et leur entretien.

Bonnes perspectives avec Rail 2030 (3 ème étape de Rail 2000)

Le Conseil fédéral a discuté aujourd’hui de l’extension du réseau ferroviaire suisse. Après la première étape de Rail 2000 et sa deuxième étape (ZEB), le troisième paquet se nommera « Rail 2030 ». Le réseau ferroviaire doit être étendu, en particulier le trafic longue distance entre les agglomérations et le trafic régional à l’intérieur des agglomérations. Au vu des prévisions d’augmentation du trafic, le SEV soutient la variante 1 qui doit coûter 21 milliards de francs. Le trafic marchandises a aussi besoin d’augmenter ses capacités afin de rester concurrentiel vis-à-vis de la route. Le risque étant sinon qu’il continuera à être gêné par le trafic voyageurs. Le financement par le fonds FTP paraît sensé. Le SEV va en tous les cas lancer avec l’ATE et d’autres associations une initiative en faveur des transports publics afin de présenter une variante de financement. Il faudra discuter de la possibilité d’une « taxe ferroviaire » pour les usagers des transports publics. Proposer la part des cantons de la RPLP est une variante envisageable au vu des requêtes des cantons pour des projets de transports publics supplémentaires. Outre la construction de l’infrastructure, les autres coûts ne doivent pas être négligés (il faudra augmenter le plafond de dépenses de la convention de prestations entre la Confédération et les CFF). Selon le Conseil fédéral, le peuple devra se prononcer sur Rail 2030 dans une votation populaire. Le SEV est conscient que les transports publics sont un domaine parmi tant d’autres où la Confédération doit investir des moyens supplémentaires. C’est pourquoi il va intervenir auprès du Parlement pour soutenir l’extension des infrastructures. Dans le cadre d’une votation populaire, le SEV va monter au front, comme il l’a déjà fait auparavant avec succès.


Pour de plus amples renseignements,

Ecrire un commentaire