| Communiqués de presse

Le syndicat du personnel des transports SEV a offert du pain d’épice aux pendulaires du MOB

Une petite attention de la part du SEV

Le SEV a distribué ce matin du pain d’épice aux voyageurs dans plusieurs trains du MOB ainsi qu’à la gare de Montreux. Par cette action, le SEV a voulu remercier les pendulaires du MOB d’utiliser les transports publics et les rendre attentifs au conflit du travail toujours en cours, le MOB refusant d’appliquer le résultat des négociations de la CCT cadre des transports publics vaudois.

Les usagers faisant quotidiennement la navette sur les trains MOB/GoldenPass pour aller au travail ou aux études ont eu une bonne surprise ce matin. Le SEV leur a distribué un pain d’épice pour les remercier d’utiliser les transports publics et pour les rendre attentifs au fait que seul un travail soigneux et scrupuleux du personnel peut garantir l’excellente qualité et la sécurité des transports publics.

Sur le tract accompagnant le pain d’épice on pouvait lire : « Les transports publics en Suisse sont d’excellente qualité. Le personnel MOB/GoldenPass s’engage quotidiennement, la matin, le soir, la nuit, les week-ends et jours fériés afin que votre voyage se déroule dans les meilleures conditions possibles. Cependant la direction du MOB refuse d’accepter le résultat des négociations de la convention collective de travail cantonale des transports publics vaudois. Pour se soustraire à ses obligations, elle a même quitté l’Association patronale vaudoise de la branche. ».

Giorgio Tuti, vice-président du SEV, a déclaré : « Il existe un bon rapport entre le personnel du MOB et les usagers. Ces derniers aiment les transports publics pour leurs excellentes prestations. Ce qui rend possible une croissance continuelle des recettes. Mais ces excellentes prestations sont le fait d’un personnel qui s’investit de toutes ses forces. Cela mérite une reconnaissance adéquate de la part de l’employeur. » En démissionnant de l’Association patronale des transports publics vaudois, le MOB a violé sciemment le principe de bonne foi. « Les voyageurs et le personnel partagent un intérêt commun », résume Giorgio Tuti.

Pas d’éclaircie en vue en ce qui concerne le conflit du travail entre le SEV et le MOB. La direction du MOB campe sur ses positions depuis plus de six mois. L’entreprise vient de perdre le recours déposé auprès de la Chambre des recours du Tribunal cantonal, l’affaire étant renvoyée devant le Tribunal de Prud’hommes. Rappelons que l’ordonnance de mesures préprovisionnelles du Tribunal de Prud’hommes du 7 septembre dernier restera en vigueur jusqu’à droit connu sur la requête des mesures provisionnelles. 

Ecrire un commentaire