| Communiqués de presse

Les CFF externalisent le nettoyage et la conciergerie de 640 gares

«© SBB CFF FFS»

CFF Immobilier ne veut gérer lui-même que 122 gares à l'interne de l’entreprise dès 2023. Les prestations de nettoyage et de conciergerie dans les autres gares de Suisse devront être assurées par des entreprises externes. Cette externalisation se produit aux dépens de 130 à 150 employés temporaires dont les contrats ne seront pas prolongés au vu de cette privatisation. La conciergerie et le nettoyage d'autres installations et objets d'exploitation tel que les gares de triage, les bureaux, les surfaces commerciales sont déjà externalisées. Pour le Syndicat du personnel des transports SEV il est inacceptable que CFF Immobilier veuille confier encore 640 gares de plus à des prestataires externes. Ceci dépasse tout entendement.

«Il ne faut pas que les services d'une entreprise proche de la Confédération soient externalisés sans nécessité opérationnelle. CFF Immobilier se rend bien compte que ce sont 130 à 150 personnes qui vont perdre leur emploi. Ces prestations pourraient être effectuées sans problème par CFF Immobilier et les collaborateurs temporaires pourraient être engagés à l'interne. Il est évident que CFF Immobilier essaie de réduire ses structures en externalisant si possible beaucoup de tâches et en les remettant à des prestataires externes. Une telle évolution n'a pas de sens sur le plan économique et a des répercussions négatives d'un point de vue humain d'une part, et d'autre part au niveau de la qualité et du bien-être de la clientèle dans les gares,» commente le secrétaire syndical SEV responsable du dossier CFF Immobilier Patrick Kummer.

Le Syndicat du personnel des transports SEV avait prévenu au début de l'année déjà contre un tel démantèlement des prestations de service public aux dépens du personnel temporaire. Les collaboratrices et collaborateurs des CFF se sont montrés solidaires et ont récolté 4000 signatures dans le cadre d'une pétition contre l'externalisation des prestations dans les gares CFF. Avec cette pétition les collaboratrices et collaborateurs CFF ont demandé à Vincent Ducrot de renoncer à l'externalisation et à la suppression de 130 à 150 postes temporaires, de continuer à fournir ces prestations et d'engager pour cela à l'interne le personnel temporaire. Vincent Ducrot a remis la pétition à la direction de CFF Immobilier, laquelle a rejeté les demandes qui y étaient contenues.

L'ampleur de l'externalisation se ressent surtout au Tessin où la pétition a tout d'abord vu le jour. Angelo Stroppini, secrétaire syndical SEV du Tessin, décrit la situation ainsi: «Au Tessin les CFF s'occupent actuellement du nettoyage de 36 gares. A l'avenir ils ne s'occuperont plus que de 6 gares et les autres seront externalisées. Il s'agit là d'une gifle que le personnel n'est pas prêt à accepter! Un plus grand nombre de gares doit rester dans les mains des CFF et le personnel qui effectue actuellement ces tâches doit pouvoir rester au sein de l'entreprise».

Le SEV persiste ainsi à exiger que CFF Immobilier continue d'assurer le nettoyage et la conciergerie d'un nombre beaucoup plus élevé de gares car les 122 gares prévues dès 2023 ne sont clairement pas suffisantes. Le SEV va analyser la décision avec les personnes concernées et étudier les diverses pistes pour ramener CFF Immobilier à la raison.