| Communiqués de presse

SEV-GATA regrette la fermeture de LTSW à Euroairport

Triste fin à Bâle-Mulhouse

Comme nous le craignions, c'est la fin de Lufthansa Technik Switzerland à l'Aéroport de Bâle. Le Syndicat SEV-GATA regrette la suppression des emplois mais reconnaît la volonté de l'entreprise pour tenter de sauver des places de travail. SEV-GATA a toutefois réussi à trouver des solutions convenables pour beaucoup de personnes concernées.

«La fin était inévitable», fait remarquer Philipp Hadorn, président de SEV-GATA et secrétaire syndical du SEV. L'annonce de Lufthansa Technik Switzerland (LTSW) début janvier était un indice clair que l'entreprise ne voyait plus aucune perspective alors que les commandes de compagnies d'aviation étrangères faisaient défaut.

Durant la période qui a mené LTSW au naufrage, SEV-GATA s'est toujours battu pour les requêtes du personnel touché et a réussi à obtenir de l'entreprise qu'elle aille au-delà de son offre initiale. Les attentes de SEV-GATA viennent aussi tout juste de se concrétiser puisque une fois de plus, près de la moitié du personnel sera reprise par Swiss.

Malgré tout, de nombreux licenciements devront être prononcés qui pourront conduire à des situations difficiles. Pour cette raison, SEV-GATA demande de LTSW qu'il remplisse ses responsabilités sociales en tant qu’entité du groupe Lufthansa et qu'il offre son soutien pour trouver des solutions individuelles viables.

SEV-GATA est à disposition de ses membres pour les conseiller et les encadrer.

Ecrire un commentaire