| Communiqués de presse

SEV-GATA s’exprime concernant le nouveau chef du personnel de Swiss

Reto Schmid aura du pain sur la planche

Le nouveau chef du personnel de Swiss, Reto Schmid, n’hérite pas d’une situation facile. «Les conditions de travail du personnel au sol sont extrêmement précaires et il y a un grand retard à rattraper en ce qui concerne les salaires», déclare le président SEV-GATA Philipp Hadorn. De plus, il manque toujours un système de salaire qui assure transparence et égalité de traitement.

Kurt Renggli, ancien chef du personnel de Swiss, a encore assuré durant l’été 2004 au syndicat du personnel au sol SEV-GATA que les concessions supportées par le personnel lorsque Swiss était en crise seraient remboursées une fois que l’entreprise irait mieux. Si les syndicats voulaient adapter la convention collective de travail en cours et que Swiss ne tenait alors pas cette promesse, il en subirait personnellement les conséquences. A fin septembre 2004, Renggli a quitté Swiss.

En 2005, Antonio Schulthess lui a succédé en tant que chef du personnel de Swiss. Les affaires en suspens ont toutes été remises en question et les nouvelles négociations sur la CCT se sont montrées difficiles. Le fait que nous prenions au sérieux notre rôle et nos devoirs de syndicat a mené à de nombreuses menaces de plaintes de la part de Schulthess envers la direction du syndicat. C’est seulement avec la nomination d’une nouvelle personne par Swiss pour les relations avec les syndicats que la situation du partenariat social s’est normalisée.

Avec l’arrivée de Reto Schmid à la tête des affaires du personnel, SEV-GATA s’attend à ce que le "Pay-Back" promis au personnel au sol puisse enfin être négocié et qu’un système de salaire transparent prévoyant des salaires modernes sera élaboré avec SEV-GATA.

SEV-GATA (Groundstaff Aviation Technics and Administration) représente le secteur du transport aérien du Syndicat du personnel des transports SEV.

Ecrire un commentaire