| Communiqués de presse

Les contrôleurs tessinois offrent des chemises d’uniforme à CFF Cargo

Une collecte de vêtements d’un autre genre

Pendant que CFF Cargo s’enlise dans les chiffres rouges, le trafic Voyageurs des CFF s’offre un nouvel uniforme. Le personnel d’accompagnement des trains tessinois a envoyé à CFF Cargo des pièces de l’ancien uniforme sortant tout juste de fabrique. Il suggère de vendre les chemises et d’utiliser la recette pour combler les trous dans la caisse.

Le personnel des trains tessinois exprime sa solidarité aux grévistes des ateliers de Bellinzone par une action originale. Il a envoyé deux grands paquets avec plus de 100 chemises au chef de Cargo Nicolas Perrin. « Vous pourrez ainsi combler le trou que vous avez fait dans la caisse de l’entreprise avec votre stratégie ratée ! » déclarent les contrôleuses et contrôleurs.

Le personnel des trains considère que la stratégie de démantèlement à Cargo est inacceptable. D’autant plus que les ateliers industriels de Bellinzone travaillent de manière rentable depuis des années. « Ce n’est pas possible que les travailleuses et travailleurs doivent payer le prix de la débâcle à Cargo due à un mauvais management » précise Marco Bellolli, président de la section de Bellinzone de la sous-fédération SEV du personnel des trains.

Les CFF ont communiqué au personnel des trains qu’il n’était pas autorisé à porter sur l’uniforme le fameux pin’s rouge « Giù le mani dalle officine ». Le SEV rejette énergiquement cette interdiction. Seuls les CFF ne semblent pas encore avoir compris l’ampleur de l’élan de protestation de toutes les catégories professionnelles et de la population tessinoise envers les mesures décidées.


Pour de plus amples renseignements: 031-357 57 50 und 079-357 99 66,

Images de presse

Marco Belloli, président ZPV Bellinzone, qui emballe la dernière chemise d’uniforme avant d’envoyer les paquets à la centrale Cargo à Bâle.

Ecrire un commentaire