| Communiqués de presse

Journée d’action internationale de la Fédération des ouvriers du transport ITF

Pour la sécurité dans les transports publics : non à la violence contre le personnel et les voyageurs

Pour le syndicat des transports SEV, trois points sont essentiels en matière de sécurité dans les transports publics : le renforcement de l’accompagnement des trains, l’application conséquente des poursuites pénales en cas d’agression et une base politique stable pour la police ferroviaire. Pour le personnel des transports, l’Euro 08 représente un grand défi auquel les collaboratrices et les collaborateurs des transports publics s’engagent à faire face.

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) s’inquiète de l’augmentation des agressions contre le personnel des transports publics. Il a réussi à obtenir des CFF que, dans certains trains de Suisse romande, les contrôleurs travaillent désormais à deux. Cela contribue aussi bien à la sécurité du personnel qu’à celle des voyageurs. Pendant la période de test, la sous-fédération du personnel des trains va recenser les autres besoins à satisfaire pour protéger la santé de ses membres.

Poursuite pénale d’office

Depuis début 2007, les agressions contre le personnel des transports publics en Suisse constituent une infraction entraînant une poursuite pénale automatique. Malheureusement, cet état de fait n’est encore de loin pas connu de toutes les autorités compétentes. Une formulation imprécise dans la loi a par exemple empêché certains juges du canton de Vaud d'agir. Le SEV a adressé une dénonciation au tribunal d’accusation vaudois faisant observer clairement que dans ce canton également de telles agressions sont des infractions devant être poursuivies d’office. Le SEV attend de cette démarche qu’elle règle la question pour l’ensemble de la Suisse. C’est un grand soulagement pour le personnel.

La police ferroviaire entre les mains des pouvoirs publics

Le SEV souligne pourtant que les transports publics restent toujours le moyen de transport le plus sûr. Dans la grande majorité des cas, un trajet en train ou en bus est un agréable voyage. Un personnel compétent donne des renseignements, des informations en cas de perturbations du trafic et contribue par sa seule présence à ce que les insultes restent une exception.

Dans de rares cas, le plus souvent limités localement et dans le temps, surviennent des incidents graves que le personnel de train ou de bus ne peut résoudre. Il faut ici une police des transports disposant de tous les droits souverains. Pour le SEV, il est tout à fait clair que la police des transports doit rester entre les mains des pouvoirs publics. Une privatisation, comme l’envisage la commission des transports du Conseil national, n’entre pas en ligne de compte.

Euro 08 : le personnel répond présent

Le personnel des transports publics attend également avec impatience le Championnat d’Europe de football. Il veut montrer au monde que la Suisse propose des transports publics d’un excellent niveau. Mais en cela il accepte d’assumer un fardeau de taille, durant trois semaines il livre un engagement important, pratiquement 24 heures sur 24, et accepte de repousser ses jours libres et ses vacances.

Le SEV entrevoit deux problèmes potentiels : les étrangers qui assisteront aux matchs ainsi que les personnes qui rentreront après les projections publiques. Les premiers sont des utilisateurs peu familiers des moyens de transport et nécessiteront donc un encadrement intensif. Les seconds seront pour la plupart d’une humeur particulière pour avoir consommé de l’alcool, c’est pourquoi ils présenteront un certain risque pour la sécurité. La police ferroviaire sera donc spécialement sollicitée. Mais si ces conditions sont remplies, l’Euro 08 sera également une grande fête dans les transports publics.


Pour de plus amples renseignements: 031-357 57 50 und 079-357 99 66,

Ecrire un commentaire