| Communiqués de presse

L’Alliance pour la promotion du trafic wagon prend position sur le projet de Loi sur le trafic marchandises

Il faut soutenir le trafic marchandise intérieur !

Dans le cadre de la révision de la loi sur le trafic marchandises, les neuf organisations qui constituent L’Alliance pour la promotion du trafic wagon revendiquent de meilleures conditions pour le trafic marchandises intérieur sur rail. Concrètement, elles demandent une base légale pour la promotion du trafic wagon en Suisse. L’objectif de transfert modal doit être atteint aussi rapidement que possible et ne doit en aucun cas être reporté.

L’Alliance pour la promotion du trafic wagon revendique une base légale pour garantir les moyens financiers dont le trafic marchandises intérieur a bénéficié jusqu’ici. Le Conseil fédéral ne propose qu’un soutien de deux milliards de francs au trafic marchandises de transit et pour le transfert de la route au rail. C’est tout juste. Mais l’Alliance pour la promotion du trafic wagon demande que la promotion du trafic marchandises intérieur soit également assurée pour éviter une discrimination.

Le principe « Pour les marchandises, le rail », qui a été ancré dans la réglementation du trafic de transit, doit également s’appliquer au trafic intérieur. Il ne s’agit ici pas uniquement de sécurité ou de protection de la santé et de l’environnement, mais de la simple évidence. Il serait idiot d’encombrer le réseau routier avec des transports de bois, de déchets et autres transports lourds, pris en charge jusqu’ici par le rail. L’Alliance réaffirme que le trafic wagon intérieur fait partie intégrante de la structure de base de ce pays et de ce fait également du service public.

L’Alliance demande un examen des choix préférentiels des convois. Les nouvelles cadences du trafic voyageurs vont toutefois réduire fortement les possibilités. La configuration des sillons horaires doit être discutée et pourrait, par exemple, être spécifiée selon la demande et la qualité.

Avec la reprise annoncée dans le domaine du transport marchandises, les organisations de L’Alliance pour la promotion du trafic wagon craignent sous peu de grands problèmes de capacité. Cet aspect doit être inclus dans les priorités du « Futur développement des grands projets ferroviaires ». Aucune restriction de budget ne doit être acceptée pour le construction des voies d’accès des NLFA.

L’Alliance pour la promotion du trafic wagons s’est constituée en octobre 2005 à l’annonce par CFF Cargo de suppressions drastiques de prestations dans le domaine du trafic par wagons complets. Toutes les organisations membres sont touchées par ce démantèlement et veulent s’engager pour le maintien du trafic par wagons complets.

Ecrire un commentaire