| Communiqués de presse

Augmentation de salaire scandaleuse chez Swiss

SEV-GATA choqué par le montant des bonus octroyés aux cadres de Swiss

Le montant des bonus octroyés aux cadres de Swiss, dont on a pris connaissance durant le week-end, sont un poignard dans le dos du personnel. Un bonus équivalent à un salaire annuel pour le chef de la compagnie est tout simplement incroyable. Pendant ce temps le syndicat SEV-GATA, qui représente le personnel au sol, en est seulement à exiger les augmentations de salaire en retard.

« C’est un scandale », déclare Philipp Hadorn, président de SEV-GATA. « Depuis des années, le personnel au sol fait des sacrifices au delà de toute limite et la direction se sert sans se gêner ! » Pour les chefs, qui se profilent avec des diminutions salariales et des suppressions de postes, les salaires se voient doublés grâce au bonus, pendant que les salaires du personnel au sol sont gelés depuis des années et que leurs revenus ont diminué avec la suppression de prestations salariales complémentaires. Aujourd’hui, des gens formés et compétents vivent au seuil de la pauvreté, bien qu’ils accomplissent chaque jour des prestations de haut niveau.

La direction de Swiss a reconnu elle-même la nécessité de rattraper le retard des salaires du personnel au sol. Cependant, lors des négociations sur le système de salaire en cours actuellement, elle a demandé d’éviter toute augmentation des coûts. « Ceci est inacceptable !» déclare Philipp Hadorn. « Le simple personnel doit continuer à avancer les poches vides tout en regardant les chefs encaisser leur bonus – quel toupet ! » Au vu de la bonne marche des affaires à l’heurs actuelle chez Swiss et de la hausse du marché, SEV-GATA n’acceptera pas un nouveau match nul pour le personnel au sol.

SEV-GATA (Groundstaff Aviation Technics and Administration) constitue la branche aérienne du Syndicat du personnel des transports SEV.

Ecrire un commentaire