| Communiqués de presse

Une réglementation européenne contre le dumping salarial est indispensable

Le SEV demande une solution politique pour les salaires dans le trafic transfrontalier

Le Syndicat du personnel des transports SEV soutient le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger dans sa volonté d'obtenir une solution politique au niveau de l'Union européenne (UE) pour les salaires du personnel transfrontalier. Le SEV et les syndicats européens sont unanimement d'avis qu'une solution selon le principe territorial et non pas selon le principe du pays d'origine est nécessaire. Il est urgent d'agir, car le dumping sur les salaires a déjà commencé!

Ce qui était à craindre est arrivé: Railion, la filiale marchandises de la Deutsche Bahn, roule de manière indépendante en Suisse, avec des salaires allemands qui sont presque 40 pour-cent plus bas que chez nous. Dans l'accord sur les transports terrestres avec l'UE, la Suisse permet à des entreprises étrangères de transport ferroviaire de circuler à travers la Suisse. Il n'existe aucune base juridique pour contraindre ces entreprises à verser un salaire suisse aux mécaniciens de locomotives qui travaillent dans notre pays. Ceci n'est pas acceptable car des places de travail en Suisse sont directement menacées. Le SEV prend acte de la situation juridique, "mais ça ne change rien au fait que cela est inacceptable!" souligne le vice-président du SEV Giorgio Tuti.

En Suisse, une convention collective de travail cadre peut servir de base pour imposer à toutes les entreprises de chemins de fer le respect des standards. Les travaux sont en cours pour l'élaboration d'une telle convention collective. Les chemins de fers et les syndicats sont confiants et ont la volonté de trouver une solution. Cependant, le problème des compagnies qui n'ont pas leur siège en Suisse mais qui profitent de l'accès au réseau prévu par l'accord sur les transports terrestres n'est pas réglé.

Le SEV, tout comme le Conseil fédéral, est d'avis que ce problème ne doit pas être remis à plus tard, et qu'il faut trouver une solution au niveau européen. Le dumping salarial et la perte des acquis sociaux qui en découle ne peuvent pas être dans l'intérêt des populations de l'Union européenne. L'équilibre social est un fondement important pour vivre en communauté à l'intérieur d'un continent. "En Suisse, il faut des salaires suisses" déclare le Conseiller fédéral Moritz Leuenberger dans son discours lors du congrès SEV en 2005.

Il est urgent que le thème du principe territorial figure à l'ordre du jour de l'Union européenne, mais aussi des rencontres bilatérales entre la Suisse et les pays européen. Le Syndicat du personnel des transports SEV a assuré son soutien au Ministre des transports sur le terrain international. Les syndicats des transports européens soutiennent également cette cause. Le SEV va traiter ce thème de manière prioritaire à l'occasion de la prochaine rencontre au sommet avec les syndicats de chemins de fer de langue allemande.

Ecrire un commentaire