| Communiqués de presse

SEV-GATA et les comptes 2005 de Swiss

Il faut maintenant récompenser le personnel !

Pour le Syndicat SEV-GATA, les comptes 2005 de Swiss laissent une impression mitigée. Grâce aux sacrifices des collaborateurs, il y a eu des améliorations. Le temps de faire les comptes est venu.

L’avenir de Swiss semble plus prometteur et nous nous en réjouissons. L'embellie qui se dessine s’est faite en grande partie sur le dos du personnel. Depuis plusieurs années, les salaires du personnel au sol sont gelés. Swiss ayant supprimé des indemnités, les revenus ont même diminué. Les continuelles suppressions d’emplois font que les collaborateurs ont sans cesse plus de travail à fournir. Ils ont en outre à gérer la charge physique et psychique provoquée par les incessantes restructurations.

Philipp Hadorn, président de SEV-GATA, souligne : « Cette année, le personnel ne se laissera plus bercer par de belles paroles ! » Déjà l’année dernière, la direction de Swiss avait reconnu que les salaires du personnel au sol devaient être revus à la hausse, sans toutefois agir concrètement. Des professionnels expérimentés de l’industrie de l’aviation sont aujourd’hui menacés de pauvreté alors même qu’ils fournissent de gros efforts à leur travail. Avec la réorganisation prochaine du système salarial, il est urgent de procéder à une évaluation des fonctions objective et d’adapter les salaires en conséquence. Un nouveau système devra être transparent et compréhensible.

Grâce à SEV-GATA, la convention collective de travail de l’année dernière n’a subi aucun préjudice. Swiss avait en effet l’intention de procéder à certaines coupes.

SEV-GATA (Groundstaff Aviation Technics and Administration) est le secteur des transports aériens du Syndicat du personnel des transports SEV.

Ecrire un commentaire