| Actualité / journal SEV, Focus.SEV

Le nouveau comité SEV s’est constitué

Le mécano Zobele est président

Il a fallu trois tours pour élire les dirigeants du nouveau comité SEV. Rinaldo Zobele, président de la sous-fédération LPV, présidera également ce comité SEV et la présidente de la sous-fédération SBV Elisabeth Jacchini en sera la vice-présidente.

Elisabeth Jacchini et Rinaldo Zobele

Avec la nouvelle année, le nouveau comité directeur SEV a pris du service. Ce nouvel organe a la responsabilité de la direction stratégique de notre syndicat. Au-dessus de lui règnent désormais uniquement le congrès et la votation générale. Au mois de décembre déjà, ses 21 membres et 12 suppléants avaient participé à un séminaire dont le but était de faire connaissance et de discuter sur la manière de travailler ensemble. Mercredi 6 janvier, jour de la Fête des Rois, les membres du comité directeur ont participé à leur première séance. Seul point à l’ordre du jour : l’élection de son équipe dirigeante, afin que cet organe devienne opérationnel dès sa première séance qui se déroulera fin janvier.

Durant les divers contacts préliminaires, il était convenu que le poste de président serait attribué à un membre qui dirige une sous-fédération. Quant à la vice-présidence, on souhaitait qu’elle revienne à un membre de la base, si possible romand.

Trois candidats pour la présidence

Trois candidats étaient en liste pour le poste de président : Hanspeter Eggenberger, Werner Schwarzer et Rinaldo Zobele. Trois hommes aux profils bien différents : Schwarzer est président central de sous-fédération depuis une vingtaine d’années et il a activement participé à deux importantes réorganisations internes à sa sous-fédération ; Eggenberger pilote depuis 2003 la sous-fédération des agents de la manoeuvre et Zobele a pris les commandes de sa sous-fédération l’année passée seulement. Pour la majorité des membres du comité directeur, il est vite apparu qu’une bonne vision globale de notre syndicat, actuelle et sur le long terme, comptait davantage que les années d’expérience. A quelques nuances près, les trois candidats se sont montrés d’accord avec ce point de vue.

Résultat serré

Au premier tour, Werner Schwarzer s’est placé en tête, juste devant Rinaldo Zobele. Hanspeter Eggenberger a quant à lui été nettement distancé et il s’est retiré de cette course à la présidence. Au deuxième tour, les voix d’Eggenberger se sont toutes reportées sur Zobele qui a ainsi été élu avec 25 voix contre 24 pour Schwarzer.

Minorités prises en compte

Pour la vice-présidence, seule Elisabeth Jacchini s’était annoncée candidate. Hanspeter Eggenberger a fait part de sa candidature afin d’offrir aux membres un choix. Comme aucun Romand ne s’est aligné pour repourvoir ce poste, les membres du comité directeur ont clairement fait le choix d’Elisabeth Jacchini, une femme, donnant ainsi un signal clair de leur volonté de prendre en compte les aspirations des minorités qui composent notre syndicat.

Rendez-vous au congrès

Le président et la vice-présidente ont été élus jusqu’au prochain congrès SEV de 2011. A l’avenir, l’élection à ces deux postes sera l’affaire du congrès. C’est donc une procédure exceptionnelle à laquelle on vient d’assister, puisque lors du dernier congrès le nouveau comité directeur n’avait pas encore été constitué.

Peter Moor

Ecrire un commentaire