| Actualité / journal SEV

Renouvellement de la convention collective de travail cadre des transports publics vaudois

Partenariat social renforcé

Augmentation de cent francs des barèmes syndicaux, incitation pour les entreprises formatrices, protection contre les licenciements des délégués syndicaux et congé paternité passant de un à cinq jours. Voilà les quatre points forts de la CCT cadre vaudoise signée le 17 décembre à Aigle par le SEV et l’association patronale UVTP (Union vaudoise des transports publics).

« La convention collective précédente était très bonne. Forcément, en négociant son renouvellement nous n’avons pas pu casser des briques. Malgré tout, nous avons réussi à y apporter des améliorations. » Jeudi 17 décembre au château d’Aigle, c’est par ces quelques mots que la vice-présidente du SEV Barbara Spalinger a présenté la nouvelle CCT cadre des transports publics vaudois. Le conseiller d’Etat François Marthaler, les directions des neuf ETC vaudoises et les responsables des neuf sections SEV VPT du canton étaient rassemblés pour cette cérémonie protocolaire de signature. Avant que les partenaires sociaux paraphent la nouvelle convention collective de travail cadre, François Marthaler a souligné l’importance d’une bonne collaboration entre partenaires sociaux. «Je suis donc particulièrement heureux que le MOB ait réintégré l’Union vaudoise des transports publics et résolu le conflit avec le syndicat.» En effet, quel-ques minutes avant la signature de la CCT cadre vaudoise, SEV et GoldenPass ont signé leur première CCT d’entreprise, enterrant ainsi la hache de guerre.

Ecrire un commentaire